Seule une femme belge sur dix ose lancer sa propre entreprise

06/03/18 à 13:57 - Mise à jour à 13:59

Source: Belga

(Belga) À peine 9% des femmes belges se décident à devenir leur propre patronne, alors qu'une sur trois se dit tentée par l'aventure entrepreneuriale, révèle mardi une étude nationale commandée par le projet Woman Up. Elles pointent notamment la perception négative des entrepreneuses face à leurs homologues masculins, le sentiment d'imposture et l'incertitude financière comme obstacles à l'épanouissement de leur projet professionnel.

"Les femmes continuent de souffrir d'une 'présomption d'incompétence' face aux hommes", assène Isabella Lenarduzzi, fondatrice de l'entreprise sociale Jump, qui promeut l'égalité entre genres au travail. Elles sont ainsi 30% à affirmer que cette étiquette représente un frein à leur volonté d'entreprendre, selon une enquête réalisée sur un millier de femmes âgées de 20 à 55 ans. Cette étude sous-tend le projet "Woman Up", imaginé par la plate-forme de financement participatif Ulule et la marque Contrex. "Woman Up" entend dès lors soutenir en 2018 six dossiers innovants d'entrepreneuses en leur assurant un soutien financier, un accompagnement professionnel et des conseils en communication. Les femmes elles-mêmes n'échappent pas aux clichés de genres. Quelque 75% des interrogées estiment que les cadres supérieures ne disposent pas de suffisamment temps pour leur famille. La crainte des risques financiers, d'un échec commercial et de voir leur sécurité sociale réduite constituent en outre les principales entraves pointées par les femmes belges. (Belga)

Nos partenaires