Septembre, le nouveau juillet ?

13/09/16 à 11:04 - Mise à jour à 11:05

Source: De Morgen

Il règne comme un parfum de juillet ces jours-ci. On est pourtant mi-septembre. Il n'a plus fait si chaud, si tard dans l'année, depuis 1919. Au point que certains rêvent de pouvoir décaler les vacances scolaires.

Septembre, le nouveau juillet ?

© Reuters

Le mois qui auparavant signifiait le retour au travail et la rentrée des classes s'apparente de plus en plus à un troisième mois de l'été. Pour preuve, la météo de ces derniers jours qui ressemble à s'y méprendre à une vague de chaleur. La journée de lundi aura même hérité du titre du jour le plus chaud de l'année. Et les prochains jours s'annoncent tous aussi torrides avec une température moyenne oscillant au-dessus des 30 degrés.

Décaler les vacances scolaires ?

Une telle chaleur est pourtant généralement associée à la fin juillet ou début août. Pas à la mi-septembre. Ce qui fait dire à beaucoup, et plus spécifiquement dans le monde de l'Horeca, qu'il serait peut-être plus judicieux de déplacer quelque peu les vacances scolaires en les faisant commencer plus tard dit De Morgen. Fleurant la bonne affaire, certains centres de plein air et autres bars-terrasses ont d'ores et déjà décidé de prolonger leur offre et horaire d'été.

L'été indien

Cela fait déjà quelques années qu'on a l'impression que l'été indien s'invite de façon plus intense et durable. Rappelons par exemple les températures proches de 20 degrés en novembre de l'année dernière. Sauf que si l'on étudie les rapports de l'IRM, on s'aperçoit que ce n'est pas vraiment le cas. On constate seulement que les températures sont en hausse constante toute l'année. Le phénomène est surtout perceptible dans les deux mois d'été où il fait en moyenne 1° plus chaud qu'il y a 30 ans. En septembre, cette hausse n'est que de 0,3°. Ce qui aurait tendance à prouver que si le mois de septembre peut se révéler une très bonne surprise, ce n'est pas forcément le cas chaque année. Cette impression de beau temps en septembre serait donc surtout due au fait que, coincé derrière son bureau ou à l'école, on y fasse plus attention.

Les températures des derniers jours sont néanmoins exceptionnelles puisqu'il faut remonter à 1919 pour avoir des températures aussi élevées aussi tard dans l'année. Cette année-là, le 12 septembre le mercure est monté au-dessus des 30° à Uccle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires