Sept partis en négociation autour d'Elio Di Rupo

26/07/10 à 07:33 - Mise à jour à 07:33

Source: Le Vif

Une réunion a débuté dimanche après-midi et devrait se poursuivre ce lundi, réunissant sept partis politiques autour d'Elio Di Rupo. Il se dit que cinq d'entre eux entreraient dans le gouvernement, et qu'Ecolo et Groen! ne seraient présents que pour discuter d'institutionnel, et participer à une majorité des deux tiers pour faire passer une réforme de l'Etat.

Sept partis en négociation autour d'Elio Di Rupo

© Belga

Les choses progressent et se clarifient dans le cadre de la mission de préformation menée par le président du PS Elio Di Rupo. Une première réunion mettant en présence sept partis s'est tenue ce dimanche en fin d'après-midi et devrait se poursuivre ce lundi, a indiqué le porte-parole du préformateur.

Parallèlement, on a appris qu'll y a maintenant un "découplage clair". "Cinq partis participent aux discussions sur le budget et ils sont sept sur l'institutionnel", disait-on de bonne source, qui précisait que la réunion à 7 de ce dimanche porterait sur l'institutionnel.

Le porte-parole d'Elio Di Rupo a donc annoncé que le préformateur réunissait les représentants de 7 partis dimanche en fin d'après-midi. Il refusait de dire explicitement de quels partis il s'agit mais il est clair que sont concernés les trois partis de la majorité flamande (N-VA, CD&V et sp.a) ainsi que le PS, le cdH et les deux partis écologistes Ecolo et Groen!.

Ecolo a fait savoir qu'il n'entrerait pas dans le gouvernement fédéral sans Groen!. Or, la N-VA et le CD&V ne veulent pas de Groen! dans le gouvernement. Toutefois, sans les verts, le gouvernement fédéral ne dispose pas de la majorité des deux tiers indispensable pour une réforme de l'Etat. Les partis écologistes ont dès lors fait savoir qu'ils étaient prêts à soutenir une telle réforme depuis l'opposition tout en demandant dans ce cas à être associés aux discussions sur le sujet. "Nous ne donnons pas un chèque en blanc", disait-on jeudi dernier chez Groen!.

Jusqu'à présent, une certaine confusion régnait toujours puisqu'on parlait de la participation d'Ecolo à des groupes de travail ou à des
échanges de notes aussi sur le budget. Sur ce point, les choses se sont clarifiées. On a fait savoir dimanche chez Ecolo que la "double dynamique" dont parlait le préformateur après son rapport au roi mardi passé est maintenant effective. "Ils se réunissent à 5 sur le budget et nous sommes 7 sur l'institutionnel", précisait-on dimanche.

On a appris par ailleurs que les trois partis francophones (PS, cdH et Ecolo) s'étaient déjà réunis 5 fois entre eux sur l'institutionnel et qu'ils avaient eu 2 réunions avec la N-VA sur ce sujet.

D'autre part, dans l'entourage du préformateur Elio Di Rupo, on s'est dit étonné de l'interprétation, surtout dans la presse flamande, du communiqué diffusé vendredi et rappelant la nécessaire discrétion pour ne pas handicaper les négociations. "On ne visait pas les déclarations des présidentes du cdH et du sp.a, Joëlle Milquet et Caroline Gennez, qui ont dit qu'elles étaient d'avis que le gouvernement fédéral devait disposer d'une majorité des 2/3 mais bien les fuites sur les discussions", a souligné le porte-parole de Di Rupo. Et d'ajouter, en ce qui concerne Joëlle Milquet, que le "cdH a toujours été correct et constructif".

La discrétion reste d'ailleurs de mise chez de préformateur. Son porte-parole a précisé qu'il ne donnerait aucune indication sur l'agenda ou sur le lieu de la réunion des 7 partis dimanche et lundi.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires