Seneffe: les restes des frères Hilger identifiés grâce à l'ADN

02/04/16 à 17:07 - Mise à jour à 17:07

Source: Belga

(Belga) Une camionnette contenant des restes d'ossements humains probablement plongés dans l'acide a été repêchée le 10 mars dernier dans le canal à Seneffe. Selon la Dernière Heure, les analyses ADN ont permis d'identifier les frères Claude et Frédéric Hilger, deux anciens braqueurs de fourgon portés disparus depuis le 8 mars dernier.

Seneffe: les restes des frères Hilger identifiés grâce à l'ADN

Seneffe: les restes des frères Hilger identifiés grâce à l'ADN © BELGA

Le 8 mars, les frères Claude et Frédéric Hilger, âgés de 50 et 52 ans, ont quitté leur domicile de Wilrijk pour se rendre au restaurant, probablement dans une pizzeria de Zaventem. Ces deux anciens braqueurs, qui ont frayé avec des truands tels que Patrick Haemers dans les années 80, ont disparu en chemin. Un avis de recherche a été lancé par la police judiciaire fédérale de Charleroi, en charge de l'enquête. Le 10 mars, une camionnette volée était repêchée dans le canal Charleroi-Bruxelles à Seneffe. La carte d'identité d'un des frères a été retrouvé à l'intérieur, de même que des résidus d'ossements humains, probablement dissous dans l'acide. Les enquêteurs ont rapidement émis l'hypothèse qu'il s'agissait des frères Hilger, ce qui n'a pu être confirmé que cette semaine grâce aux analyses ADN. Selon la Dernière Heure, confirmée par une source judiciaire, les profils génétiques des deux frères ont été identifiés sur ces ossements. L'enquête suit son cours afin de retrouver le ou les assassins des deux victimes que l'on disait "rangées". Il y a 20 ans, Claude et Frédéric Hilger auraient été soupçonnés d'avoir supprimé trois individus issus du banditisme. Ils pourraient également être en lien avec l'exécution de Michele Da Nazaret et de sa femme, en 2007 à Anderlues. L'hypothèse d'un double assassinat par vengeance est étudiée par les enquêteurs. (Belga)

Nos partenaires