Selon une étude, le monde compterait plus de 40 millions d'esclaves

24/11/17 à 11:25 - Mise à jour à 11:26

Source: Belga

(Belga) La récente révélation de ventes de migrants africains à Tripoli n'est pas un cas isolé: plus de 40 millions de personnes dans le monde, dont un quart d'enfants, sont actuellement réduits en esclavage, selon une étude menée en 2016. La notion d'esclavage moderne regroupe le travail forcé, qui concerne 25 millions de personnes et le mariage contraint (15 millions). Mais ces chiffres sont sans doute en-deçà de la réalité soulignent l'Organisation mondiale du travail (OIT), l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le groupe de défense des droits de l'homme Walk free Foundation qui ont conjointement mené l'étude.

Quelque 25 millions de personnes sont des travailleurs forcés en majorité chez des particuliers mais aussi dans des usines, sur des chantiers, dans les champs. Plus de la moitié de ces esclaves sont tenus par des dettes. Mais ils peuvent être liés à leurs bourreaux parce qu'ils sont drogués, sous-payés, physiquement maltraités ou simplement parce qu'ils sont trop loin de chez eux pour s'affranchir. Parmi les travailleurs forcés, quelque 5 millions de personnes sont contraintes de se prostituer et un peu plus de 4 millions sont victimes de travail imposé par leur pays (travail obligatoire en prison, abus de conscription...) Femmes et filles représentent 71% des esclaves (29 millions de personnes). Une victime de l'esclavage moderne sur quatre est un enfant (10 millions d'individus). (Belga)

Nos partenaires