Sécurité: installer des portiques à l'entrée des gares est "très simple"

06/04/16 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

(Belga) La ministre française de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal a estimé mercredi qu'il était "très simple" d'installer des portiques de sécurité à l'entrée des gares et des aéroports, lors d'une interview accordée à RMC/BFMTV.

Interrogée sur sa promesse de généraliser, à toutes les gares de France, les portiques mis en place sur les quais des trains Thalys, la ministre a souligné qu'il était "évident" qu'à terme "il faudrait mettre des portiques". "Les portiques doivent être mis à l'entrée des gares et à l'entrée des aéroports. C'est très, très simple", a-t-elle indiqué au micro de Jean-Jacques Bourdin. "Cela permettrait aussi de créer des emplois en France car il y a des nouvelles générations de portiques, des portiques mobiles, des portiques restreints en taille", a-t-elle ajouté, soulignant qu'il fallait convaincre les pays où arrive le Thalys de reproduire le dispositif. Lors d'une audition au Sénat le 30 mars, le président de la SNCF Guillaume Pepy avait rappelé que "sur les portiques Thalys, le gouvernement belge hésite positivement, le gouvernement néerlandais hésite négativement, et le gouvernement allemand est contre". Les trains Thalys desservent en particulier Bruxelles, Amsterdam et Cologne. Il avait également annoncé que l'entreprise réfléchissait à "la façon de coupler les contrôles d'embarquement pour les billets avec ceux liés à la sécurité". Une solution qui doit notamment permettre de mieux prendre en compte les grands flux des gares. Un quai de 4 portiques coûte 2,5 millions d'euros par an, ce qui comprend notamment le salaire des personnes affectées à la surveillance des portiques. Deux quais de quatre portiques sont équipés à Paris et un seul, doté d'un portique, à Lille. (Belga)

Nos partenaires