Sécurité des centrales nucléaires - Les écolos néerlandais veulent aussi avoir leur mot à dire; manifestation à Maastricht

21/05/16 à 07:55 - Mise à jour à 07:55

Source: Belga

(Belga) Les pays voisins doivent aussi pouvoir s'exprimer sur la situation des centrales nucléaires belges se trouvant à proximité des frontières. C'est en substance le message que délivre samedi la députée écologiste néerlandaise Liesbeth van Tongeren. Une manifestation aura lieu dimanche à Maastricht pour protester contre l'exploitation des centrales "fissurées" de Doel et Tihange.

Sécurité des centrales nucléaires - Les écolos néerlandais veulent aussi avoir leur mot à dire; manifestation à Maastricht

Sécurité des centrales nucléaires - Les écolos néerlandais veulent aussi avoir leur mot à dire; manifestation à Maastricht © BELGA

La parlementaire plaide pour une participation à la prise de décision quant aux exigences de sécurité pour les centrales nucléaires se trouvant jusqu'à 100 kilomètres de la frontière. Une position partagée par les partis écologistes allemands, français et belges. En raison des problèmes persistants que ces centrales rencontrent, notamment des micro-fissures dans les cuves de réacteurs de deux d'entre elles, les gens s'inquuiètent pour leur sécurité, explique Liesbeth van Tongeren. Son parti GroenLinks verrait d'ailleurs d'un bon oeil la fermeture de ces centrales nucléaires. "Coup sur coup, nous lisons qu'il y a des problèmes dans les centrales nucléaires belges. Ces réacteurs se trouvent juste de l'autre côté de la frontière. Le risque d'une catastrophe nucléaire est mince mais s'il y a un problème, le nuage radioactif ne s'arrêtera pas à la frontière", résume-t-elle. (Belga)

Nos partenaires