Sécurité à Bruxelles : il faut une instance permanente, dit le FDF

25/04/12 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Le Vif

Les bourgmestres FDF de la capitale ont exprimé jeudi leur ras-le-bol de constater que depuis plusieurs années, les décideurs fédéraux agissent dans l'urgence face à des événements dramatiques en matière de sécurité. Ils exigent des mesures durables, en commençant par la création d'une Conférence permanente des autorités actives en matière de sécurité à Bruxelles et un renforcement, au-delà des promesses, des effectifs policiers et de l'appareil judiciaire.

Sécurité à Bruxelles : il faut une instance permanente, dit le FDF

© Image Globe

"A la suite du dramatique décès d'un employé de la STIB, les polices locales ont sauvé la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet face aux représentants du personnel de la STIB en mettant à disposition 64 équivalents temps plein pour la surveillance des transports en commun et des gares", a dénoncé le président des FDF et bourgmestre de Woluwe Saint-Lambert, Olivier Maingain, aux côtés de ses homologues de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, d'Auderghem, Didier Gosuin, et de Watermael-Boitsfort, Martine Payfa.

Or, ont-ils souligné en substance, il manque toujours 800 policiers dans les zones de police et de candidats bruxellois à la fonction de policier; la norme KUL fixant le nombre de postes de policiers à attribuer ne tient pas compte de l'accroissement de la population.

Les FDF prônent l'entrée en action effective de l'Observatoire de la sécurité et de la prévention de la criminalité et l'élargissement de sa fonction à la réalisation d'un moniteur de la sécurité.

Ils plaident aussi pour le développement de filières de formation à la sécurité (pompiers, police, ...), non plus en septième année mais bien avant et pour une clarification des missions des polices locales et fédérale. Les premières peuvent assurer la surveillance dans les transports en commun, à condition que la seconde remplisse les missions de remplacement des gardiens de prison en cas de grève, de transfèrement des détenus, de surveillance des cours et tribunaux, des ambassades et autres postes fixes.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires