Live Séance solennelle d'hommage à la mémoire de la Reine Fabiola

11/12/14 à 13:59 - Mise à jour à 17:22

La séance plénière de ce jeudi débutera par un hommage à la reine Fabiola, prononcé par le Vice-Premier Ministre, Kris Peeters.

Séance solennelle d'hommage à la mémoire de la Reine Fabiola

© pg

  • Fermeture du musée Fin de Siècle

    Maingain : Avec votre volonté de remettre les collections Fin de Siècle " à la cave ", comment allez-vous respecter les promesses faites aux collectionneurs ? Or le non-respect de ces promesses pourrait avoir des conséquences importantes.

    Sleurs : je suis favorable pour exposer ces collections en un endroit unique. Or aux musées royaux des Beaux-Arts, il y a une aile qui est libre et qui permettrait d'accueillir ces collections. Nous devons encore en faire évaluation.

  • Chahut

    Moment de chahut lorsque Sophie Wilmès reprend la parole.

  • Liberté de commerce et droit de travailler

    Sophie Wilmès (MR) : Quel est l'impact des grèves sur nos PME ? A-t-on des chiffres ? Sachant que les gentleman agreement ne sont pas respectés...

    A ce stade, nous n'avons que des chiffres partiels. L'Unizo a fait part d'une perte de 165 millions d'euros. D'autres chiffres évoquent une perte de 80 à 100 millions d'euros par journée de grève. Cela prend en compte non seulement les chiffres concernant la grève mais aussi les autres aspects de ces grève.

  • Catherine Fonck et Maggie De Block

    Catherine Fonck et Maggie De Block

    Catherine Fonck et Maggie De Block © pg

  • Maggie De Block

    Nous sommes confrontés à une situation dont ni les étudiants, ni moi-même sommes responsables ; il s'agit d'un trop grand nombre d'étudiants en médecine, et du trop petit nombre des numéros INAMI pour les étudiants diplômés.

    Il ne reste qu'une piste, j'attends des entités fédérées qu'elles mettent en place un système qui garantisse qu'on ne va pas laisser plus d'étudiants commencer des études de médecine que le nombre d'étudiants qui puissent les terminer. Un régime de lissage sera appliqué pour les prochaines années pour compenser le trop grand nombre d'étudiants aujourd'hui.

  • Problématique des numéros INAMI

    Catherine Fonck (cdH): aujourd'hui les étudiants ne sont tjs pas officiellement rassurer sur leur sort. Pouvez-vous donc nous dire officiellement ce qu'il en est ?

    Valérie Van Peel (N-VA) : Quelles sont les garanties dont vous disposez pour que Monsieur Marcourt instaure ces examens d'entrées ?

  • Durant les questions - réponses

    Durant les questions - réponses

    Durant les questions - réponses © pg

  • Carina Van Cauter

    Carina Van Cauter (Open Vld).

    Carina Van Cauter (Open Vld). © pg

  • Aldo Carcaci (PP)

    Droit de grève est fondamental, comme le droit au travail ! De nombreux citoyens sont indignés de se voir imposés des " interdictions " de se rendre au travail.

    Or la garantie de circulation existe, alors pourquoi personne ne prend des mesures pour assurer cette garantie de circulation ?

    Réponse : Ce sont des droits fondamentaux et ce sont des droits qui s'entrechoquent dans le cas des grèves et mouvements de protestations. Pour les actions de lundi, nous allons suivre heure par heure la grève afin vérifier si le principe de proportionnalité est respecté.

  • Johan Van Overtveldt concernant le ruling fiscal

    Début janvier je rencontre le ministre luxembourgeois pour discuter des modalités concernant le ruling fiscal.

    On parle d'une soixantaine de rulings. Au total, depuis 2005, ce sont 5.000 rulings qui ont été conclus, la transparence est de mise, c'est la volonté de tous. Seulement dans certains cas, les entreprises doivent, pour répondre aux demandes de la commission, dévoiler leurs stratégies financière et commerciale. Ce n'est pas possible de cette façon.

    Mais le gouvernement belge soutient la volonté européenne pour obtenir plus de transparence.

  • Marco Van Hees (PTB-GO !) : impôt sur la fortune

    Est-ce que le gouvernement va prendre une position claire quant à la taxation des grandes fortunes ? Allez-vous le faire ?

    Johan Van Overtveldt : L'accord de gouvernement ne prévoit pas d'impôt sur le capital, l'accord prévoit un tax shift. Voici les faits.

  • Réponse de Kris Peeters

    La grève est un droit, ceux qui ne sont pas d'accord pourront prendre la parole plus tard.

    C'est vrai qu'il faut arriver à un certain nombre d'accords tant de la part des organisations patronales, que des autres parties, entre autres le respect de l'outil de travail, un "gentleman agreement" en quelque sorte.

    Pour ceux qui veulent faire la grève pas de problème mais ceux qui veulent travailler doivent pouvoir le faire aussi, il suffit de respecter ce "gentleman agreement".

  • Lachaert (Open VLD)

    Aujourd'hui il n'y a pas de cadre légal, prévoyez- vous un cadre légal pour protéger la grècve et le travail ?

  • Meryame Kitir

    Meryame Kitir (sp.a.) à la tribune.

    Meryame Kitir (sp.a.) à la tribune. © pg

  • Kris Peeters

    Concernant le dossier social, il faut qu'après le 15 décembre tout soit mis en place pour permettre un débat. C'est un exercice difficile.

    Il faut éviter toute déclaration fracassante qui risque de freiner cette négociation sociale. Et si pas de possibilité de faire des avancées alors cela sera le gouvernement fédéral qui tranchera.

  • Etat de la concertation sociale, questions à Kris Peeters

    Eric Massin (PS): Demande plus de détails sur les contacts informels et si respect du droit de grève.

    Catherine Fonck (cdH): A la veille d'une grève générale qui suit d'autres grève, elle reconnait à Kris Peeters la volonté de vouloir négocier mais d'autres ministres de la majorité font des déclarations fracassantes ce qui ferment les négociations. Pour Catherine Fonck, il y a urgence de sortir de ce rapport de force qui ne mènera nulle part, "à vous de mettre un cadre à ces négociations afin qu'elles aient lieu. Est-ce que vous avez établi un calendrier de négociations et est-ce que le gouvernement est vraiment prêt à négocier ?"

  • Reprise de la séance à 15h

    La séance reprendra à 15 heures.

  • La Reine Fabiola restera dans nos mémoires

    La Reine Fabiola restera dans nos mémoires comme l'inséparable épouse du Roi Baudouin, mais aussi comme une dame dotée d'un réel sens de l'humour, se voulant toujours optimiste et animée d'une grande volonté. Une dame qui, de préférence loin des projecteurs, a toujours eu le souci de faire le bien autour d'elle, en particulier pour les plus faibles au sein de notre société.

    Extrait de l'éloge de Sigried Bracke.

  • Extrait de l'hommage de Kris Peeters

    La Reine était en effet une femme d'actes et pas de paroles. Elle faisait preuve d'un engagement social en soutenant les plus faibles de notre société. Elle faisait preuve d'un engagement culturel, en tant que protectrice du concours Reine Elisabeth. Même aujourd'hui, après son décès, elle montre son engagement en léguant son héritage à des oeuvres caritatives.

  • Kris Peeters prend la parole

    Après Sigried Brack, Kris Peeters prend la parole pour rendre hommage à la mémoire de la reine Fabiola.

    Kris Peeters

    Kris Peeters © pg

Nos partenaires