Séance de lecture devant l'ambassade saoudienne pour le blogueur Raif Badawi

09/01/18 à 20:08 - Mise à jour à 20:09

Source: Belga

(Belga) Les écrivains David Van Reybrouck et Geneviève Damas ont procédé, mardi soir, à une séance de lecture de textes du blogueur saoudien incarcéré Raif Badawi. Voici trois ans, ce Saoudien a reçu 50 premiers coups de fouet, sur les 1.000 auxquels il a été condamné.

Le public s'était regroupé derrière 50 grandes bougies installées devant l'ambassade et portaient plusieurs banderoles dénonçant l'incarcération du blogueur. Ils ont écouté une lecture de passages du livre "1.000 coups de fouet pour la liberté", qui regroupe des textes du blogueur Raif Badawi. Il a été condamné pour avoir critiqué l'Arabie Saoudite et l'islam. Il a été condamné à 10 ans de prison, 1.000 coups de fouet et une amende de 1 million de rials saoudiens (environ 230.000 euros). Le 9 janvier 2015, il a reçu ses 50 premiers coups de fouet. Un martyre qu'il aurait dû endurer 19 semaines, chaque vendredi. Les séances de fouet ont toutefois été arrêtées. L'ONG Amnesty a remis une pétition de 22.000 signatures à l'ambassade saoudienne. (Belga)

Nos partenaires