Se démarquant de la N-VA, le CD&V demande une "étude objective" sur les transferts

09/07/13 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Source: Le Vif

Le CD&V critique les récents calculs opérés par la N-VA pour mesurer les transferts de la Flandre vers la Wallonie et Bruxelles. Selon la N-VA, ces transferts atteignent 8 milliards d'euros. Mais pour le chef de groupe CD&V au Parlement flamand, Koen Van den Heuvel, qui s'exprime mardi dans les colonnes du Standaard, la N-VA "joue avec les chiffres". L'élu chrétien-démocrate appelle l'administration flamande à objectiver la situation.

Se démarquant de la N-VA, le CD&V demande une "étude objective" sur les transferts

© Image Globe

Selon la N-VA, qui a sorti, à grand renfort de publicité, des chiffres sur base de la "méthode Vives", du nom de ce cercle nationaliste logé à la KUL, 8 milliards d'euros filent chaque année de Flandre vers la Wallonie et Bruxelles, sans effet retour. La N-VA s'est attirée, ce faisant, les foudres de nombreux autres partis.

Pour le chef de groupe CD&V au Parlement flamand, les chiffres avancés par le parti nationaliste "sont loin d'être fiables". Koen Van den Heuvel reproche à la N-VA d'avoir "écrit un pamphlet politique plutôt qu'une étude objective". Il critique notamment le fait que les nationalistes prennent en compte des chiffres absolus et non des chiffres relatifs. "Proportionnellement au PIB, on constate nettement une tendance à la baisse: de 3% en 1975 à 1,5% en 2010", indique-t-il.

"La N-VA donne par ailleurs le sentiment que la solidarité flamande est énorme, alors que selon la Banque nationale, les transferts entre régions, pris dans une perspective européenne, sont relativement limités", dit encore le député CD&V.

Koen Van den Heuvel appelle dès lors le gouvernement flamand à commander une nouvelle étude objective sur les transferts, "de manière à ce qu'on cesse tout état des lieux délibérément erroné".

En savoir plus sur:

Nos partenaires