Schaerbeek: "L'agent de quartier était au courant de personnes suspectes dans l'appartement"

24/03/16 à 07:50 - Mise à jour à 09:09

Source: De Morgen

Selon le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, un agent de quartier était au courant qu'il y avait des personnes suspectes dans l'appartement du numéro 4 de la rue Max Roos perquisitionné ce mardi 22 mars. Bernard Clerfayt a fait cette déclaration sur Radio 1, rapporte De Morgen.

Schaerbeek: "L'agent de quartier était au courant de personnes suspectes dans l'appartement"

L'appartement de la rue Max Roos, à Schaerbeek perquisitionné. © AFP

C'est dans cet appartement de Schaerbeek que les attentats perpétrés à l'aéroport et à la station de métro Maelbeek auraient été préparés.

Un voisin avait averti un agent de quartier que les nouveux locataires étaient "un peu étranges". Le bâtiment a été récemment vendu et était loué depuis trois semaines à des personnes "de passage" selon le bourgmestre de la commune bruxelloise. Une enquête de la police de quartier était d'ailleurs en cours concernant les derniers arrivants.

Selon Bernard Clerfayt, il est très compliqué de savoir qui habite dans quelle maison dans sa commune. Les propriétaires ne sont en effet pas obligés de mentionner l'identité des personnes qui louent leur bien.

Mercredi, le Parquet fédéral a annoncé que les enquêteurs avaient retrouvé à la planque du n°4 de la rue Max Roos à Schaerbeek 15 kilos de TATP, 150 litres d'acétone, 30 litres d'eau oxygénée, des détonateurs, une valise remplie de clous et de vis. Ce sont les composants caractéristiques des engins explosifs que l'Etat islamique (EI) utilise dans la foulée d'autres groupes terroristes.

Nos partenaires