Scandale de faux vaccins en Indonésie

29/06/16 à 09:19 - Mise à jour à 09:19

Source: Belga

(Belga) Les parents d'enfants vaccinés en Indonésie ont été invités mercredi à consulter leur médecin après la révélation d'un scandale de faux vaccins et la confiscation de vaccins dans près de 30 cliniques de ce pays d'Asie du Sud-Est.

L'Association indonésienne de pédiatrie a recommandé aux parents d'enfants qui pourraient être concernés de demander à la clinique ou à l'hôpital d'où provenaient les vaccins administrés à leurs enfants, et de les refaire en cas de doute. La police a démantelé la semaine dernière une organisation criminelle soupçonnée d'avoir vendu des faux vaccins depuis plus de dix ans à des cliniques médicales de l'archipel de quelque 255 millions d'habitants. Seize suspects, parmi lesquels un couple marié soupçonné d'être le cerveau de l'organisation, ont été arrêtés. Ils sont accusés d'avoir distribué des faux vaccins contre des maladies tels le tétanos et la tuberculose ou l'hépatite B. Le ministère indonésien de la Santé et la police tentent de déterminer l'ampleur du scandale. L'Agence nationale de contrôle des médicaments et des aliments a confisqué des vaccins dans près de 30 cliniques du pays, mais l'ampleur du scandale n'a pas encore été établie. "Nous coopérons avec l'Agence nationale de contrôle des médicaments et des aliments pour recueillir des données et prendre toutes les mesures nécessaires", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère, Oscar Primadi. "Si des vaccins doivent être refaits, nous les referons, ce n'est pas impossible", a-t-il ajouté. Le scandale a éclaté après qu'un important groupe pharmaceutique a alerté les autorités indonésiennes avoir reçu des produits contrefaits. Le président indonésien, Joko Widodo, a demandé que les sanctions les plus fermes possibles soient appliquées aux responsables du scandale. (Belga)

Nos partenaires