Sans le renversement de Kadhafi, le situation serait encore pire en Libye, selon Blair

11/12/15 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Belga

(Belga) Sans le renversement du régime du colonel Mouammar Kadhafi en 2011, la situation serait encore pire en Libye, a estimé vendredi l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, alors que ce pays est depuis livré à des milices armées.

Sans le renversement de Kadhafi, le situation serait encore pire en Libye, selon Blair

Sans le renversement de Kadhafi, le situation serait encore pire en Libye, selon Blair © BELGA

"Actuellement, la situation est très instable en Libye, c'est le chaos, et cela pose des problèmes énormes dans toute la région" en permettant par exemple aux islamistes de Boko Haram de se fournir en armements, a déclaré M. Blair devant la commission parlementaire britannique des Affaires étrangères. "La Libye constitue un réel problème sécuritaire", y compris "pour nous ici", a-t-il ajouté, le groupe État islamique (EI) ayant profité du chaos ambiant pour s'y installer. Selon l'ONU, il y compte 2.000 à 3.000 combattants. Mais "si nous n'étions pas intervenus, cela aurait pu être encore pire", a poursuivi l'ancien chef du gouvernement qui a dit refuser de critiquer le Premier ministre britannique David Cameron et l'ancien président français Nicolas Sarkozy, qui avaient été le fer de lance de l'intervention occidentale contre le dictateur libyen. "Je sais combien ces décisions sont difficiles à prendre", a-t-il dit. En 2011, il était "difficile de prédire les conséquences" de l'intervention, a-t-il encore ajouté, affirmant que les Libyens ne voulaient en outre plus de Mouammar Kadhafi. (Belga)

Nos partenaires