Sangari: le jeune Afghan qui voulait rester en Flandre

09/07/12 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Le Vif

Une dizaine de personnes ont manifesté lundi matin devant le cabinet de la secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration pour protester contre l'expulsion d'un jeune Afghan de 20 ans. Maggie De Block souhaite, elle, pouvoir expulser les jeunes demandeurs d'asile plus rapidement qu'actuellement.

Sangari: le jeune Afghan qui voulait rester en Flandre

© VTM

Parwais Sangari est arrivé en Belgique en 2008. Il a appris le néerlandais, travaille et a trouvé une famille d'accueil. Mais il a épuisé tous les recours possibles pour rester et devrait être expulsé ce lundi matin. L'action devant le cabinet de Mme De Block était organisée par les Jong Socialisten. On notait notamment la présence du parlementaire flamand Jan Roegiers (sp.a) et de l'acteur Dirk Tuypens.

Une autre action a également eu lieu lundi matin à Brussels Airport, d'où Parwais Sangari devait être expulsé. La secrétaire d'Etat Maggie De Block (Open Vld) n'a fait aucune exception pour le jeune Afghan, alors qu'elle en avait fait une auparavant pour le Camerounais Scott Manyo (19 ans).

Expulser les jeunes demandeurs d'asile plus rapidement

Maggie De Block (Open Vld), souhaite pouvoir expulser les jeunes plus rapidement qu'actuellement. Elle souhaite se joindre au Royaume-Uni, à la Norvège, à la Suède et aux Pays-Bas qui disposent d'un programme qui permet notamment l'expulsion des demandeurs d'asile de 16 et 17 ans. Ce projet, baptisé European Return Platform for Unaccompanied Minors (Erpum) et soutenu financièrement par la Commission européenne, permet en effet d'expulser plus rapidement les jeunes Afghans dont les demandes d'asile ne sont pas admissibles.

L'Unicef et le Conseil européen pour les réfugiés (CERE) sont très critiques par rapport à ce projet.

Avec Belga

Nos partenaires