Samarco accepte de payer 20 milliards de reais à la suite de la catastrophe de Mariana

02/03/16 à 05:18 - Mise à jour à 05:18

Source: Belga

(Belga) L'entreprise Samarco a marqué son accord au gouvernement brésilien pour verser au moins 20 milliards de reais (4,69 milliards d'euros) à la suite de la rupture de deux barrages qui avait provoqué une coulée de déchets miniers toxiques le 5 novembre à Mariana (Etat du Minas Gerais). Samarco, une co-entreprise détenue à parts égales par l'Australien BHP Billiton et le Brésilien Vale, deux géants mondiaux du secteur minier, paiera quelque 4,4 milliards de reais à l'Etat brésilien dans les trois prochaines années, selon une source gouvernementale citée par l'agence Reuters.

Samarco accepte de payer 20 milliards de reais à la suite de la catastrophe de Mariana

Samarco accepte de payer 20 milliards de reais à la suite de la catastrophe de Mariana © BELGA

Le solde de cette somme pharaonique doit être versé progressivement au cours des prochaines années. Avec ce montant, le gouvernement fédéral brésilien espère pouvoir réparer le dégâts environnementaux colossaux provoqués par la coulée de boue et dédommager les dizaines de milliers de personnes, souvent pauvres, lésées par la catastrophe. Dix-neuf personnes sont mortes et le village de Bento Rodrigues a été rayé de la carte à la suite de la rupture de ce barrage. La coulée de boue a dévasté le lit du fleuve Rio Doce sur 650 km avant de se déverser dans l'océan Atlantique, engendrant une pollution massive sur son passage, tuant des milliers d'animaux et détruisant les sources de revenus de plusieurs milliers de personnes, notamment celles des pêcheurs. La semaine passée, six dirigeants de Samarco ont été arrêtés et accusés de meurtre dans le cadre de ce qui est considéré comme la pire catastrophe environnementale de l'histoire du Brésil. (Belga)

Nos partenaires