Salmonelle en Flandres : Le traiteur Esthio s'arrache les cheveux après la décision du ministre Ducarme

07/06/18 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Belga

Le ministre de l'Agriculture Denis Ducarme (MR) a décidé mercredi soir de ne pas délivrer au traiteur Esthio l'autorisation de fournir des repas chauds aux écoles, malgré le feu vert de l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Afsca).

Salmonelle en Flandres : Le traiteur Esthio s'arrache les cheveux après la décision du ministre Ducarme

Denis Ducarme © BELGA/Nicolas Maeterlinck

Il s'agit d'un coup dur pour l'entreprise de Harelbeke, en Flandre occidentale, qui venait de reprendre ses activités.

Le gérant d'Esthio, Brecht Vervaeck, ne comprend pas la décision du ministre. "Juste avant le week-end, on nous disait que nous pourrions à nouveau livrer aux écoles à partir de jeudi. L'enquête minutieuse n'a révélé aucune trace de la bactérie salmonelle dans les échantillons prélevés. Et voilà que le ministre décide que nous ne pouvons quand-même pas produire de repas pour les cantines scolaires. Personne ne sait pourquoi, même l'Afsca était surprise." D'autres entreprises peuvent toutefois commander leurs menus chez le traiteur.

M. Vervaeck déplore la lenteur de Denis Ducarme. Le cabinet du ministre n'a contacté Esthio par téléphone que mercredi soir, les écoles ont quant à elles reçu un mail d'information par après.

"Les écoles m'ont demandé si c'était une blague, hélas non. D'abord, on leur dit que des repas chauds seront à nouveau disponibles; et maintenant, les directeurs et les parents doivent courir à la boulangerie pour que les enfants aient un sandwich à manger ce midi. Pour nous comme pour nos clients, c'est compliqué", commente le traiteur.

Hervé Vervaeck, le père de Brecht Vervaeck et également gérant d'Esthio, a en outre été admis à l'hôpital pour un malaise à la suite de cette annonce.

Nos partenaires