Saint Nicolas des étudiants à Liège : un jeune de 21 ans tué par un train

06/12/10 à 08:25 - Mise à jour à 08:25

Source: Le Vif

Une personne a été happée par un train lundi peu avant 3 heures à hauteur de la gare de Sclessin (Liège) sur la ligne 125, a-t-on appris auprès du gestionnaire du réseau ferroviaire belge, Infrabel. La victime est décédée.

Saint Nicolas des étudiants à Liège : un jeune de 21 ans tué par un train

© Belga

Une personne qui se trouvait pour une raison qui reste à déterminer sur les voies à hauteur de la gare de Sclessin peu avant 3 heures a été surprise par un train. La personne est décédée suite au choc. Le parquet est descendu sur place ainsi que la police afin de déterminer les circonstances de l'accident. Vu l'heure à laquelle l'accident s'est produit, il ne s'agit vraisemblablement pas d'un suicide.

L'accident provoque des embarras de circulation, il est survenu sur la ligne 125 entre Liège-Guillemins et Namur. La circulation est limitée, sur un tronçon, à une seule voie. Les trains circulent dès lors en alternance. Infrabel espère que la seconde voie pourra être rétablie au plus tard avant l'heure de pointe, soit 7 heures.

La personne qui a été happée par un train lundi vers 3h du matin à Sclessin (Liège) sur la ligne 125 était un étudiant de 21 ans qui a été tué sur le coup. Cet étudiant était originaire de la région de Namur mais résidait à Liège pour ses études.

La victime revenait avec un ami de la soirée de Saint-Nicolas des étudiants sous un chapiteau au Val-Benoît; une guindaille estudiantine qui s'est terminée vers 2h du matin.

Le jeune Namurois n'a pas eu le temps de se retirer de la voie ferrée et a été fauché.

Il s'agit du troisième accident mortel en un an lors de festivités organisées par des étudiants liégeois.

L'Agel avait pris toutes les mesures de sécurité

L'Agel, association générale des étudiants liégeois, assure qu'elle avait pris un maximum de mesures pour assurer la sécurité des guindailleurs. "Nous avons mis en place un système de sécurité interne", assure Anne-Charlotte Trouillet, coprésidente de l'Agel. "Nous avons engagé des sorteurs et une équipe de plusieurs personnes circulait à l'extérieur pour s'assurer que tout allait bien." La Croix-Rouge avait renforcé sa permanence au niveau des ambulances, et la police était également sur place.

"L'accident s'est déroulé à plusieurs centaines de mètres du chapiteau, ce qui explique que ni les forces de l'ordre, présentes en nombre sur le site, ni les personnes chargées par l'organisation d'effectuer des rondes de prévention autour du site n'ont pu déjouer ce coup du sort", ajoute-t-on à l'Agel.

Par ailleurs, l'association insiste sur le fait qu'elle n'a eu à déplorer aucun incident malgré la présence de 3.000 personnes à la soirée. Elle présente ses condoléances à la famille.

L'étudiant de 21 ans, originaire de Namur, circulait sur la ligne 125 à hauteur de Sclessin lorsqu'il a été happé par un train et tué sur le coup, vers 03h00 du matin.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires