Saïd Saouti, membre des Kamikaze Riders, nie être un musulman extrémiste

12/09/16 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Belga

(Belga) "Je n'ai jamais été un musulman extrémiste", a déclaré Saïd Saouti, lundi matin, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles où il doit répondre de faits de terrorisme. Saïd Saouti et Mohamed Karay, tous deux membres du club de motards bruxellois Kamikaze Riders, sont prévenus de participation aux activités d'un groupe terroriste. Les enquêteurs les avaient suspectés d'avoir planifié des attentats à Bruxelles fin décembre 2015, mais cette prévention-là n'a pas été retenue lors du renvoi des deux individus devant le juge du fond.

Saïd Saouti, membre des Kamikaze Riders, nie être un musulman extrémiste

Saïd Saouti, membre des Kamikaze Riders, nie être un musulman extrémiste © BELGA

"Je n'ai jamais été un musulman extrémiste", a déclaré Saïd Saouti, lundi matin. Il sera amené à répondre encore aux questions du tribunal lundi après-midi. Saïd Saouti et Mohamed Karay sont poursuivis pour participation aux activités d'un groupe terroriste, en tant que dirigeant pour le premier et en tant que membre pour le second. Ils sont aussi poursuivis pour avoir donné des instructions ou des formations pour la fabrication d'explosifs, et pour avoir diffusé des messages avec l'intention d'inciter à la commission d'infractions terroristes. Saïd Saouti est encore, seul, poursuivi pour avoir recruté des personnes en vue de commettre lesdites infractions. Les deux prévenus avaient aussi été suspectés d'avoir planifié une attaque terroriste à Bruxelles, mais cette prévention n'a pas été retenue pour le procès. Saïd Saouti et Mohamed Karay sont membres du club de motards bruxellois Kamikaze Riders, club suspecté d'avoir eu des liens avec Sharia4Belgium, une mouvance islamiste radicale dont des membres ont été condamnés pour terrorisme. Les deux prévenus avaient été interpellés le 27 décembre dernier à Bruxelles. Le parquet fédéral avait alors indiqué qu'il existait des indices sérieux laissant à penser que les deux hommes planifiaient une attaque, "dans le style des attentats à Paris". (Belga)

Nos partenaires