Ryad va payer des milliards de dollars d'arriérés à des firmes privées

10/11/16 à 22:10 - Mise à jour à 22:11

Source: Belga

(Belga) L'Etat saoudien cherche à payer des milliards de dollars d'arriérés à des compagnies privées, un retard dû à la chute des revenus pétroliers, a affirmé jeudi le nouveau ministre des Finances.

Les retards de paiement, en raison de la baisse des revenus de l'Etat occasionnée par le recul de la rente pétrolière, ont mis en difficultés d'importantes entreprises de construction, en laissant notamment des milliers d'employés expatriés sans salaires dans ce secteur. "Je ne me rappelle pas du chiffre exact (...) mais il s'agit de milliards de dollars", a dit à la presse Mohammed Aljadaan, précisant que son ministère délivrait chaque jour des milliers d'ordre de paiement. L'Etat saoudien a déjà payé des arriérés au groupe Binladin, permettant à ce géant du BTP de régler les salaires de milliers d'employés, a annoncé début octobre cette entreprise. Directeur depuis janvier 2015 de l'Autorité des marchés de capitaux, qui régule les places boursières, M. Aljadaan a remplacé le 31 octobre Ibrahim ben Abdel Aziz Al-Assaf, qui occupait le poste des Finances depuis 20 ans. Depuis 2014, les prix du pétrole ont chuté de près de moitié, poussant les pays producteurs à prendre des mesures d'austérité sans précédent, comme la réduction des subventions et des salaires des ministres. L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, projette un déficit budgétaire de 87 milliards de dollars (80 milliards d'euros) cette année. Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, 31 ans, a présenté un plan ambitieux pour réformer et diversifier l'économie saoudienne. Selon des chiffres officiels, les réserves saoudiennes sont tombées à 562 milliards de dollars en août contre 732 milliards à la fin de 2014. Les prix du baril de pétrole tournent actuellement autour des 50 dollars après avoir atteint moins de 30 dollars en janvier contre plus de 100 dollars à la mi-2014. (Belga)

Nos partenaires