Rwanda: la diaspora en Belgique a voté jeudi pour le referendum constitutionnel

17/12/15 à 23:05 - Mise à jour à 23:05

Source: Belga

(Belga) Les Rwandais de Belgique ont voté jeudi pour un référendum devant ratifier une révision constitutionnelle dont la principale disposition autorise le président Paul Kagame à briguer un nouveau mandat et à potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034, alors qu'au Rwanda le scrutin se déroulera vendredi.

Rwanda: la diaspora en Belgique a voté jeudi pour le referendum constitutionnel

Rwanda: la diaspora en Belgique a voté jeudi pour le referendum constitutionnel © BELGA

Les opérations de vote se déroulaient de 08h00 à 23h00 à la "Rwanda House" située au sein de l'ambassade du Rwanda à Bruxelles. "Tout est préparé y compris les agents de sécurité mais aussi des bureaux d'urnes où tout citoyen rwandais remplissant les conditions de voter, venant des pays que nous représentons, aura toute la latitude d'exercer son droit électoral", avait indiqué mercredi la présidente de DRB-Rugali (Diaspora rwandaise de Belgique), Pulchérie Nyinawase, au groupe de presse Igihe Ltd. Environ 3.000 Rwandais sur les quelque 10.000 résidant en Belgique se sont inscrits comme électeurs. Les résultats provisoires devraient être connus vendredi après-midi, selon la même source. Au total, quelque 37.000 Rwandais de la diaspora inscrits sur les listes électorales ont voté jeudi dans les représentations diplomatiques. Ils étaient invités à cocher, sur un bulletin unique "Yego" ou "Oya" ("Oui" ou "Non" en kinyarwanda) à la question: "Êtes-vous d'accord avec la Constitution de la République du Rwanda telle que révisée pendant l'année 2015 ? ". Au pays, ce sont environ 6,4 millions de Rwandais qui sont appelés aux urnes vendredi pour ce référendum. Il fait peu de doute que le oui l'emportera largement, la révision ayant été présentée comme une initiative populaire par les autorités qui mettent en avant les 3,7 millions de Rwandais ayant demandé par pétitions un maintien au pouvoir de M. Kagame après l'expiration en 2017 de son second septennat, le dernier que lui permet l'actuelle Constitution. (Belga)

Nos partenaires