Russie: plus de 30 morts après un coup de grisou

28/02/16 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Belga

(Belga) Vingt-six mineurs portés disparus après un coup de grisou jeudi dans une mine de charbon du Grand Nord de la Russie sont morts, a confirmé dimanche la compagnie exploitant la mine. Ils ont succombé deux jours après la catastrophe. Les opérations de sauvetage ont été arrêtées.

"D'après le conseil technique d'expertise, les 26 personnes qui se trouvaient dans la mine (au moment du coup de grisou) n'avaient aucune chance de survie", a écrit Tatiana Bouchkova, porte-parole de Vorkoutaougol, qui opère dans la mine de charbon de Severnaïa. Six personnes, dont cinq sauveteurs envoyés à la recherche des disparus de l'explosion de jeudi, ont succombé précédemment, avait confirmé samedi Anton Kovalichine, porte-parole du ministère des situations d'urgence pour la région arctique de Komi, où est précisément située la mine de Severnaïa. En dépit d'une opération massive avec des centaines de sauveteurs, il restait peu d'espoir de retrouver vivants les 26 mineurs dans cette mine située à plus de 100 km au nord du cercle polaire. Au total, 110 personnes étaient présentes dans la mine lors de l'accident jeudi, survenu à une profondeur de 748 mètres. Connue pour ses conditions climatiques extrêmes, la région de Vorkouta, située à près de 2000 km au nord-est de Moscou, abritait à l'époque stalinienne des camps comptant plusieurs dizaines de milliers de détenus employés dans les mines. A la fermeture des camps dans les années '50, l'exploitation des mines a perduré. (Belga)

Nos partenaires