Rudy Demotte fustige "l'attitude de Janus" de la N-VA

24/09/15 à 20:07 - Mise à jour à 20:06

Source: Belga

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte a dénoncé jeudi "l'attitude de Janus", selon lui, des nationalistes flamands de la N-VA face à l'arrivée ces dernières semaines de réfugiés en Belgique.

Rudy Demotte fustige "l'attitude de Janus" de la N-VA

© Belga

"Il y a une face du visage (de la N-VA) qui dit +il faut les accueillir+, et puis il y a une autre face qui dit +pas de logements sociaux pour eux+, +qu'ils aillent à l'hôtel+", a dénoncé M. Demotte (PS) à l'occasion d'un débat au parlement de la Fédération sur l'accueil des réfugiés. Le Tournaisien s'en est également pris au président de la N-VA, Bart De Wever, pour ses "propos prétendûment académiques pour revoir la Convention de Genève qui est la convention fondatrice de notre droit humanitaire! " Face à ces prises de position d'un partenaire de la majorité fédérale, M. Demotte a dit "plaindre notre Premier ministre (Charles Michel, ndlr) qui, selon lui, doit disposer d'une "zénitude d'un maître yoga" pour encaisser tout cela.

Ce débat jeudi sur l'accueil des réfugiés mené au parlement de la Fédération intervient après un débat sur la même thématique, mercredi, au parlement de Wallonie, et mardi au parlement bruxellois. Jeudi devant les députés, l'équipe Demotte a fait le tour de tous les leviers de la Fédération actionnés depuis le mois d'août pour aider les réfugiés arrivés en Belgique, réexpliquant notamment le recours accru aux dispositifs de scolarisation et d'accueil spécifique à destination des élèves primo-arrivants (Daspa), l'action de l'ONE en faveur des familles avec enfants en bas âge, l'aide apportée aux mineurs non-accompagnés (MENA), ainsi que les cours de français offerts aux adultes.

Dans l'opposition, le chef de groupe Ecolo, Christos Doulkeridis, a formulé le voeu que l'implication et la solidarité affichées aujourd'hui par la majorité dans ce dossier ne s'émoussent pas une fois que les médias auront détourné leur attention vers d'autres sujets. "L'adoption du budget (2016) sera une première étape-vérité...", a notamment souligné le député vert.

En savoir plus sur:

Nos partenaires