Rudi Vervoort organise un bal "privé"... avec l'aide de la commune

11/03/15 à 10:19 - Mise à jour à 11:45

Source: Le Vif

Le bourgmestre empêché de Evere, Rudi Vervoort, par ailleurs ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale, abuse-t-il de sa fonction mayorale pour organiser le bal communal qui porte son nom ? Plusieurs éléments semblent en tous cas indiquer une certaine confusion entre ses différentes casquettes.

Rudi Vervoort organise un bal "privé"... avec l'aide de la commune

© Image Globe

Le bal Rudi Vervoort, 17e du nom, a rassemblé samedi dernier quelque 750 personnes.

Interpellé l'an dernier déjà sur ce sujet au conseil communal, le bourgmestre faisant fonction, Pierre Muylle, avait alors répondu au groupe Ecolo-Groen qu'il s'agissait d'une organisation privée.

Or, outre des bénévoles, des employés communaux, revêtus de tee-shirts ornés d'une rose, sont aussi mobilisés lors de ce bal "Ce personnel intervient sur base volontaire et cela ne génère pas de frais pour la commune", a précisé l'administration évèroise. En 2014, l'organisateur du bal avait versé environ 1 300 euros à la commune pour payer les prestations des 8 membres du personnel concernés.

L' "organisateur du bal" n'est autre que le secrétariat de Pierre Muylle, le bourgmestre faisant fonction. Il s'agit d'une association de fait et non d'une asbl. Ses comptes ne sont donc pas publiés. "Nous agissons en collaboration étroite avec la commune, souligne l'organisateur. L'appellation "organisation privée" n'est peut-être pas la bonne mais nous n'en avons pas trouvé d'autre."

Ce bal, organisé dans une salle communale mise gratuitement à disposition, a également été annoncé par voie d'affichage. Sur le territoire de Evere, 71 affiches ont été attachées à des poteaux d'éclairage, en plus de celles logées dans 23 abribus, des 9 panneaux fixés sur des portiques en métal et du large panneau ClearChannel installé sur le boulevard Léopold III.

"Toute activité susceptible d'intéresser les habitants peut être annoncée sur des panneaux, attachés aux arbres ou à des poteaux indicateurs, a précisé Pierre Muylle en conseil communal. Cet affichage est toutefois soumis à... l'autorisation du bourgmestre. Cet affichage n'en a pas moins un coût pour la commune, accuse le groupe Ecolo-Groen, puisque ce sont les employés de la régie communale qui s'en chargent. "Ce service n'est pas facturé à l'organisateur, précise l'administration communale de Evere. Il ne l'est pas non plus aux autres porteurs de projets évèrois, comme les organisations sportives."

Les commerçants, les entreprises et les indépendants évèrois ont par ailleurs reçu un courrier, sur un papier à en-tête du secrétariat du bourgmestre et dans une enveloppe timbrée par la commune, les invitant à sponsoriser l'évènement. Il n'est nulle part précisé dans cette correspondance que ce bal constitue une initiative privée. "Rudi Vervoort organise une collecte de fonds pour une organisation privée auprès de ses administrés, en utilisant le papier à lettre et le personnel administratif de la commune", s'insurgent les écologistes évèrois. Ceux-ci se disent prêts à soutenir l'organisation d'un bal annuel communal pour tous les habitants de la commune, mais ne peuvent admettre que Rudi Vervoort utilise "sa" commune et "ses" services pour la promotion de "ses intérêts privés et politiques".

Nos partenaires