Rudi Vervoort en faveur de listes bilingues à Bruxelles et d'une réduction des élus

19/09/16 à 06:33 - Mise à jour à 06:33

Source: Belga

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) suggère d'introduire des listes bilingues dans la mécanique électorale de sa région. Dans un entretien accordé au Soir lundi, le socialiste ouvre un débat plus vaste sur les institutions bruxelloises, invitant aussi à réduire le nombre d'élus communaux et régionaux.

Rudi Vervoort en faveur de listes bilingues à Bruxelles et d'une réduction des élus

© Belga

"Les Bruxellois dépassent la logique du clivage communautaire", estime M. Vervoort qui juge "restrictif" que "dans l'isoloir, il faut choisir ou le corps électoral flamand ou le francophone". Il prône l'introduction de listes bilingues, comme c'est le cas au plan communal. Actuellement, "les Flamands se privent d'un électorat francophone auquel ils pourraient prétendre", estime le ministre-président.

Il suggère aussi de diminuer globalement de 30% le nombre de conseillers communaux et échevins. "Je souhaite donc que l'on ramasse partout les équipes", avance le socialiste. Il estime aussi que 89 parlementaires bruxellois "c'est trop", et évoque le chiffre de "75 élus au parlement bruxellois, comme en Wallonie".

Enfin, selon lui, les compétences de la Commission communautaire commune (Cocom), qui gère le social et la santé, doivent être "exercées par la Région", tout en gardant une exigence de double majorité au parlement, francophone et flamande, "avec un seul ministre fonctionnel".

Le ministre-président présente ainsi dans le quotidien "une pièce à casser - mais pas trop" pour la réforme des institutions bruxelloises, et promet de soumettre en premier un document complet aux autres partis.

Nos partenaires