RTL Belgium - Le CSA ouvre une instruction sur l'émission "Chasseurs d'appart", la 2e contre RTL TVI

03/11/17 à 14:08 - Mise à jour à 14:09

Source: Belga

(Belga) Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vient d'ouvrir une instruction au sujet de l'émission "Chasseurs d'appart - le choc des champions" diffusée le 14 octobre sur RTL TVI, indique-t-il vendredi. C'est la deuxième instruction contre une chaîne de RTL Belgium depuis que le CSA a décidé, fin juin, de reprendre la main sur le groupe audiovisuel.

Cette instruction fait suite à une plainte qui dénonce le sexisme de l'émission présentée par le Français Stéphane Plaza, qui met en compétition des agents immobiliers. Or, depuis 2016, la législation en matière d'audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles interdit tout programme contraire "au respect de l'égalité entre les femmes et les hommes". Le secrétariat d'instruction du CSA, son organe chargé de traiter les plaintes et de conduire une enquête lorsqu'il suspecte une infraction, a relevé une accumulation d'éléments qui "posent question". En particulier: "des propos et attitudes de l'animateur (notamment, il se montre nu sous un tablier, devant les participantes uniquement), des remarques des concurrents masculins, des commentaires de la voix off souvent accompagnés de montages visuels et sonores qui les appuient". Ces différentes interventions "sont orientées vers le seul physique des femmes et dans un rapport de séduction". Si, à l'issue de ses investigations - au cours desquelles il donnera l'occasion à la chaîne de se défendre -, il estime qu'il y a bien infraction, il transmettra un dossier à l'instance décisionnelle du CSA qui pourra, si elle aboutit à la même conclusion, prononcer une sanction. RTL Belgium risque cependant de peu s'en soucier. Le groupe audiovisuel conteste en effet la compétence du CSA à son égard et considère qu'il relève du régulateur luxembourgeois. Début octobre, le CSA avait déjà annoncé une instruction au sujet de l'émission "Mariés au premier regard" de RTL TVI. RTL Belgium avait alors prévenu que, si la procédure en cours devait aboutir à une sanction, il se contenterait de l'ignorer, laissant le soin au CSA d'entamer d'éventuelles démarches en justice. (Belga)

Nos partenaires