Routes wallonnes: Demotte s'étonne

31/01/13 à 20:49 - Mise à jour à 20:49

Source: Le Vif

Le ministre-président wallon Rudy Demotte s'est étonné jeudi du communiqué diffusé par la Cour des comptes fustigeant le contrôle de l'entretien de l'état des voiries régionales wallonnes (routes et autoroutes), n'y voyant aucune des réponses contradictoires apportées par le ministre compétent et l'administration.

Routes wallonnes: Demotte s'étonne

© Belga

"La Cour des comptes avait pourtant consulté (le ministre) Carolo Di Antonio, qui avait apporté des contre-arguments, de même que l'administration, mais on n'en retrouve aucun" dans le communiqué de la Cour des comptes, a déploré M. Demotte, à l'occasion d'un briefing après la réunion hebdomadaire du gouvernement régional. Les critiques de la Cour des comptes trouvent des réponses en une vingtaine de pages, point par point, a assuré M. Demotte. Le gouvernement va réexaminer le dossier et apporter une réponse publique, a-t-il ajouté.

"L'état des routes wallonnes s'améliore, c'est un fait", a affirmé le chef du gouvernement. Dans cet audit communiqué jeudi à la presse, la Cour des comptes a stigmatisé plusieurs lacunes dans le contrôle de l'entretien des routes et autoroutes wallonnes et pointé du doigt le non-respect des plans de chantiers programmés.

Le rapport d'audit de la Cour des Comptes porte sur la manière dont l'Administration wallonne contrôle la qualité des travaux de réparation des voiries régionales, a fait remarquer M. Di Antonio dans un communiqué. Or, la Cour a établi ses analyses à partir d'une sélection de chantiers antérieurs à la mise en vigueur du nouveau cahier des charges "Qualiroutes". Destiné à assurer la qualité et la durabilité de l'ensemble des travaux réalisés sur le réseau routier wallon, ce cahier des charges sert aujourd'hui de document de référence lors de chantiers routiers. Il détermine notamment les exigences de performances, les normes à respecter et la composition des matériaux à utiliser. Il porte également le délai de garantie de 3 à 5 ans. "La Wallonie connait donc aujourd'hui une véritable rupture en matière de gestion des travaux d'entretien et de rénovation des routes.
Les investissements consentis sur le réseau wallon associés à ces nouvelles méthodes de contrôles et de garanties permettent d'améliorer de manière significative l'état des routes régionales wallonnes. Le nombre de chantiers actuellement en cours sur le réseau en sont les meilleurs témoins", a souligné le ministre.

Nos partenaires