Route : Tout le monde n'est pas égal devant les amendes

17/10/13 à 06:59 - Mise à jour à 06:59

Source: Le Vif

D'après Touring, les Belges sont discriminés par rapport aux étrangers sur le plan de la répression des infractions au code de la route. Les conducteurs étrangers payent leurs amendes 60 euros de moins, révèlent jeudi les éditions Sudpresse. L'organisation de mobilité réclame une adaptation de la réglementation.

Route : Tout le monde n'est pas égal devant les amendes

© Thinkstock

De plus en plus d'étrangers circulent en Belgique avec pour conséquence une hausse de 150% des automobilistes flashés, passant de 151.826 excès de vitesse en 2007 à 374.474 cinq ans plus tard. Touring pointe une première discrimination au niveau des infractions du 4e degré, les plus dangereuses. "Un Belge doit toujours comparaître devant le tribunal. De ce fait, il payera au minimum 390 euros. A cela s'ajoutent les frais de justice et le retrait de permis", détaille Isabelle Norro de Touring. L'étranger s'en sort avec une amende immédiate de 330 euros. "De plus, il ne devra pas se présenter devant le juge et pourra continuer à rouler dans notre pays."

En théorie, il n'y a pas de distinction entre les nationalités. Dans la pratique, les agents de police appellent rarement le parquet pour retirer le permis d'un étranger. Quand cela arrive, un problème logistique se pose, soulève le quotidien. "Le retrait de permis n'est valable que sur le territoire belge. A la frontière, l'étranger peut réclamer le bien. Comment le lui transmettre ? "Touring entend rencontrer le Secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet, pour mettre fin à ces discriminations et procéder à une adaptation des amendes pour les étrangers.

Nos partenaires