Rohani à Paris: le président du parlement israélien dénonce "l'hypocrisie" de Hollande

27/01/16 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Belga

(Belga) Le président du parlement israélien a dénoncé "l'hypocrisie" du président français François Hollande, qui devait recevoir le président iranien Hassan Rohani mercredi, Journée internationale à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

"Je ne trouve pas de mots pour décrire l'hypocrisie des présidents de pays comme le président français qui accueille le président iranien durant la Journée internationale du souvenir de l'Holocauste", a affirmé Yuli Edelstein lors d'une intervention à la Knesset. M. Rohani était attendu mercredi après-midi en France, deuxième étape d'un voyage entamé lundi à Rome, qui marque le rapprochement entre l'Iran et les Européens depuis la levée des sanctions liées au nucléaire. M. Edelstein a également dénoncé sur le mode ironique le traitement réservé au président iranien lors de sa visite à Rome. "Nous avons appris mardi que le président iranien que nous pensions être un homme cruel et insensible (...) est en fait une personne très sensible à tel point que les statues à Rome ont été recouvertes en son honneur pour que sa sensibilité ne soit pas offensée", a affirmé M. Edelstein. Lors de sa visite au musée du Capitole de Rome lundi soir, le président iranien n'a vu aucune des statues dénudées, cachées par des paravents, une décision qui a provoqué la polémique en Italie. Hassan Rohani a assuré mercredi à Rome n'avoir fait aucune demande auprès de ses hôtes italiens pour que les statues dénudées soient cachées par des paravents pour ne pas l'indisposer. "C'est bien une question de journalistes ça", a-t-il d'abord affirmé, avec un sourire, lors d'une rencontre avec la presse étrangère mercredi matin. "Là dessus, je n'ai rien à dire", a-t-il poursuivi, avant de préciser "n'avoir eu aucun contact à ce sujet" au préalable avec les autorités italiennes. Le président de la Knesset a également dénoncé l'invitation lancée au président iranien, "un homme qui ne respecte ni la science ni la culture", au siège de l'UNESCO à Paris. (Belga)

Nos partenaires