"Roger Vangheluwe ne réalise pas la gravité de ses actes"

14/09/10 à 08:16 - Mise à jour à 08:16

Source: Le Vif

Roger Vangheluwe n'était pas suffisamment conscient de ce qu'il a fait et a dissimulé ses actes, a affirmé l'archevêque Léonard, qui ne voit pas en quoi ce scandale de pédophilie révèle un dysfonctionnement au sein de l'Eglise catholique belge. Quant à un procès canonique de Roger Vangheluwe, la question n'est pas encore tout à fait tranchée.

"Roger Vangheluwe ne réalise pas la gravité de ses actes"

© Belga

L'archevêque André-Joseph Léonard a rendu visite à Roger Vangheluwe fin juillet, début août à l'abbaye de Westvleteren. "Il ne réalisait pas la gravité de la situation et ne considérait pas ses actes comme graves", a-t-il affirmé lundi soir dans l'émission TerZake, sur la chaîne flamande Canvas.

D'après l'archevêque, on voit souvent ce genre de réaction chez les pédophiles. Roger Vangheluwe n'était pas suffisamment conscient de ce qu'il a fait et a dissimulé ses actes, a-t-il ajouté.

Monseigneur Léonard a dit aussi comprendre la réaction de la population qui attend un signe de la part de l'ancien évêque de Bruges : "Nous trouvons aussi qu'il n'est pas allé assez loin", a-t-il souligné concernant le départ de Roger Vangheluwe de l'abbaye de Westvleteren et de son ancien évêché.

Monseigneur Léonard n'a pas pu dire l'endroit où Roger Vangheluwe se trouve actuellement.

Eglise : Monseigneur Léonard estime qu'il n'y a pas de dysfonctionnement

L'archevêque ne voit en outre pas en quoi le scandale de pédophilie qui ébranle l'Eglise catholique belge révèle un dysfonctionnement au sein de l'institution, a-t-il déclaré sur le plateau du JT de RTL-TVI : "Le nombre d'abus sexuels commis au sein de l'Eglise ne représente qu'un très petit pourcentage des abus sexuels qui ont été commis et qui se commettent encore dans la société !"

Interrogé sur la question du célibat des prêtres, l'archevêque n'a pas non plus évoqué la moindre remise en question du système. "La pédophilie est liée à une structure psychologique personnelle et n'a rien à voir avec le célibat ou le mariage", a-t-il souligné, reconnaissant par ailleurs, dans le JT de la RTBF, qu'un acte de pédophilie commis par un prêtre, se servant d'une autorité morale spirituelle, est particulièrement grave.

Mgr Léonard a répété son souhait de collaborer avec la justice, sans intention de créer une justice parallèle. Il s'est aussi dit disposé à étudier la création d'un fonds de solidarité en faveur des victimes, prioritairement alimenté par les abuseurs.

Toujours sur la RTBF, Mgr Léonard a ajouté que s'il n'avait pas prononcé le mot "pardon" à l'égard des victimes, c'était parce qu'il trouvait la formule trop facile : "Nous devons entreprendre un travail beaucoup plus sérieux afin de restaurer leur dignité."

Le Vatican n'a pas encore décidé d'une sanction à l'égard de Vangheluwe

"Le pape a déjà pris une décision rapide à l'égard de Roger Vangheluwe en acceptant sa démission, a déclaré le Père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Vatican, interrogé lundi soir par RTL-TVI et la RTBF. Pour l'instant, aucune autre décision de sanction n'a été prise."

Le Vatican s'est félicité, lundi soir, de la création d'un nouveau centre d'écoute des victimes par les évêques belges. "Le pape Benoît XVI soutient cette volonté de transparence, a déclaré Federico Lombardi. Naturellement, le pape éprouve beaucoup de douleur après la publication du rapport de la commission Adriaenssens." Selon le porte-parole du Saint-Siège, ce rapport "dévoile encore une fois une immense souffrance des victimes et donne une conscience encore plus vive de la gravité de ces crimes".

Le pape ne semble cependant pas décidé à marquer un geste fort à l'égard de la communauté catholique belge : "Aucune décision n'a été prise d'envoyer une lettre à l'attention des catholiques belges. Concernant Roger Vangheluwe, le pape a déjà agi rapidement en démissionnant celui qui s'est depuis lors retiré dans la prière et la pénitence."

Les versions divergent concernant un éventuel procès au Vatican

Selon le quotidien Het Laatste Nieuws, le Vatican a lancé un procès canonique à l'encontre de Roger Vangheluwe. Le Nonce apostolique en Belgique l'aurait confirmé à Monseigneur Harpigny, l'évêque de Tournai, qui ajoute qu'il s'agira cependant d'un "procès court et administratif", dont l'issue pourrait être le renvoi de l'état clérical.

Les journaux du groupe Sud Presse citent également Monseigneur Harpigny et indiquent que la procédure a été entamée par le Vatican et que son résultat pourrait être connu rapidement.

Les journaux du groupe L'Avenir indiquent pour leur part que l'ex-évêque de Bruges "paraît en route pour un procès à Rome". Ils citent le primat de Belgique, Monseigneur Léonard, qui indique que "la nonciature nous a fait savoir qu'une décision à ce propos serait prise... dans un délai raisonnable".

Dans Le Soir, on indique également que le pape pourrait agir, tandis que La Libre Belgique cite Harpigny, Léonard et Bonny qui déclarent que "le dossier canonique est en de bonnes mains à Rome et le nonce apostolique nous a annoncé qu'une mesure tomberait bientôt à Rome".

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires