Rita Henkinet déclarée coupable d'un double assassinat

09/03/16 à 06:38 - Mise à jour à 06:36

Source: Belga

Rita Henkinet a été déclarée coupable des assassinats de ses deux enfants handicapés mardi soir vers 22h00 devant la cour d'assises de Liège. Son frère Benoît Henkinet a été déclaré coupable de non-assistance à personnes en danger. La présidente Catherine Urbain a décidé de reporter les débats sur la peine à mercredi matin.

Rita Henkinet déclarée coupable d'un double assassinat

Benoit Henkinet et Rita Henkinet © BELGA

La nuit du 1er au 2 mars 2013, Rita Henkinet avait mis fin aux jours de ses deux enfants handicapés, Arnaud (24 ans) et Audrey (26 ans). Cette ancienne infirmière âgée de 57 ans avait fait absorber à ses enfants un cocktail de médicaments et les avait ensuite étouffés à l'aide de couvertures. Son frère Benoît était suspecté de lui avoir apporté son aide.

Rita Henkinet a été déclarée coupable d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants handicapés. Son frère Benoît Henkinet a été acquitté des assassinats mais a été déclaré coupable de non-assistance à personnes en danger.

Dans la motivation de leur décision, les jurés ont souligné qu'il n'y a pas lieu de soutenir que les enfants de Rita Henkinet étaient arrivés au bout de leurs souffrances physiques et psychiques, comme le soutenait Rita Henkinet. Ces deux enfants n'étaient pas lourdement handicapés, malgré les affirmations de Rita Henkinet.

Le jury a retenu la préméditation des faits en soulignant que Rita Henkinet a effectué des démarches lors desquelles elle a réclamé l'euthanasie de ses enfants. Elle avait aussi réalisé une réserve de médicament dans le but de donner la mort à ses enfants. Le jury a également relevé, sur base du rapport d'un expert psychiatre, que Rita Henkinet n'était pas en état de démence au moment des faits.

Les jurés ont estimé qu'il existait un doute quant à l'intention homicide de Benoît Henkinet à l'égard des victimes. Mais ils ont retenu que cet accusé connaissait le péril grave encouru par son neveu et sa nièce en raison d'un message que Rita Henkinet lui avait adressé à la veille de leur donner la mort. Il s'était volontairement abstenu de leur venir en aide. Benoît Henkinet risque un maximum de deux ans de prison.

Pour la première fois lors d'une cour d'assises se déroulant en Belgique, le jury était accompagné de magistrats professionnels lors de la délibération. Les jurés devaient répondre à un total de 15 questions. Contrairement aux avis qui avaient été émis par les acteurs du milieu judiciaire, cette nouvelle disposition n'a en rien raccourci la durée de la délibération puisque les travaux des jurés et des membres de la cour se sont prolongés durant plus de 11 heures.

A l'exception de quelques grands procès qui ont nécessité l'envoi des jurés durant plusieurs jours dans un hôtel, il s'agit d'une des plus longues délibérations ayant eu lieu ces 20 dernières années à Liège.

En raison de la longueur de la délibération, les débats sur la peine ont été reportés à mercredi matin à 10h00.

En savoir plus sur:

Nos partenaires