Rio+20 : Paul Magnette se rend à Rio avec des "objectifs réalistes"

18/06/12 à 12:58 - Mise à jour à 12:58

Source: Le Vif

Le ministre de la Coopération au développement, Paul Magnette, représentera le gouvernement fédéral belge lors de la Conférence des Nations Unies "Rio+20" du 20 au 22 juin. Défendant des "objectifs réalistes", le ministre espère que ce sommet débouchera sur un engagement politique fort qui promeut le développement durable pour l'environnement, le travail et l'économie.

Rio+20 : Paul Magnette se rend à Rio avec des "objectifs réalistes"

© Image Globe

Le Premier ministre, Elio Di Rupo, qui devait se déplacer à Rio, a finalement renoncé à s'y rendre, invoquant la situation difficile que traverse actuellement la zone euro ainsi que l'important sommet européen qui se tiendra le 28 juin à Bruxelles.

Même raisonnement du côté du vice-Premier ministre, Steven Vanackere, aussi ministre du Développement durable. Le ministre se rendra aux réunions de l'Eurogroupe et de l'Ecofin les 21 et 22 juin, en tant que ministre des Finances.

C'est la raison pour laquelle Paul Magnette ira représenter le gouvernement fédéral à Rio.

Côté wallon, le ministre Jean-Marc Nollet participe à ce sommet, accompagné de trois experts.

Le gouvernement bruxellois sera quant à lui représenté par la ministre de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, qui siège par ailleurs comme représentante de la Belgique au sein du Conseil Environnement de l'Union européenne. A contrario, son homologue flamande, Joke Schauvliege, ne se déplacera pas mais sera représentée par des membres de son administration.

Paul Magnette prendra part aux différentes réunions de haut niveau, tables rondes et événements. Il apportera une attention particulière à la protection sociale. Il participera également à une session sur les pays les moins avancés (PMA) co-organisée par la Belgique.

Il prendra aussi part à une rencontre organisée par le secrétaire général des Nations Unies, Ban-ki Moon sur le thème "Sustainable energy for all". Il prendra également la parole lors d'un débat sur les financements innovants avec son collègue français, Pascal Canfin. Il sera question d'élaborer des pistes de financements innovantes.

Paul Magnette traversera l'Océan atlantique pour défendre des objectifs "réalistes" en termes de développement durable. Depuis 1992 et le premier sommet "Planète Terre", le monde a été frappé par plusieurs crises et, en temps de crise économique et financière, la coopération, l'environnement et le développement durable sont souvent les premières victimes de la discipline budgétaire, estime le ministre dans un communiqué.

Paul Magnette craint dès lors l'"immobilisme" et le "repli sur soi" de certains pays, des attitudes susceptibles de mettre à mal le débat sur le développement durable. "Rio+20 devra redonner une nouvelle vie à ce débat et y insuffler une dynamique positive", affirme-t-il.

Tout au long de ce sommet, la communauté internationale se penchera sur le développement de l'économie verte. "L'économie verte ne doit pas être conçue comme une alternative ou un nouveau paradigme du développement durable, mais comme un moyen pour faciliter le développement durable et lutter contre la pauvreté dans le monde", explique le ministre, rappelant que la dimension sociale ne doit pas être perdue de vue.

Paul Magnette plaide dès lors pour la mise en place d'objectifs universels, équilibrés et mesurables et l'établissement d'un système de monitoring robuste avec d'autres indicateurs que le PNB afin de pouvoir évaluer les résultats sur le terrain.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires