Reynders : "sans les libéraux, ce sont les enlèvements d'enfants, les affaires, la dioxine"

06/05/14 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Source: Le Vif

Le chef de file MR pour la Chambre dans la circonscription de Bruxelles Didier Reynders a estimé nécessaire la présence des libéraux dans le gouvernement fédéral, leur retour en 1999 ayant permis de remettre de l'ordre après des années marquées notamment par "les enlèvements et disparitions d'enfants".

Reynders : "sans les libéraux, ce sont les enlèvements d'enfants, les affaires, la dioxine"

© Image Globe

Didier Reynders s'est exprimé de la sorte en répliquant au Premier ministre Elio Di Rupo qui a une nouvelle fois mis en garde face à la perspective d'une coalition des droites, associant la N-VA et les libéraux, qui pourrait s'inspirer du gouvernement Martens-Gol et de ses trois sauts d'index.

"J'ai beaucoup de respect pour ces deux hommes. Je rappelle juste qu'à l'époque il a fallu redresser ce qu'avait fait un gouvernement avec Guy Mathot comme ministre du Budget. Pendant les 10 ans qui ont suivi, sans les libéraux au gouvernement, ce qu'on a connu, ce sont les enlèvements et disparitions d'enfants, les affaires, la dioxine... Il a fallu le retour des libéraux pour remettre de l'ordre".

Au-delà, Didier Reynders a redit mardi son opposition à l'idée d'un gouvernement avec la N-VA. Les deux chefs de file étaient opposés dans un débat sur La Première (RTBF).

L'association entre l'action d'un gouvernement à participation socialiste et les enlèvements d'enfants a été qualifiée sur Twitter de "dérapage odieux et indigne d'un démocrate" par le président faisant fonction du PS, Paul Magnette.

Nos partenaires