Reynders recase ses proches, Vanlouwe fulmine

24/04/14 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Le Vif

Les élections approchant et avec elles l'incertitude politique, le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), a profité du mouvement diplomatique 2014 pour gratifier ses proches conseillers de quelques jolis postes.

Reynders recase ses proches, Vanlouwe fulmine

© Image Globe

Son chef de cabinet, François de Kerchove, devient ambassadeur à l'Otan, tandis que Willem Van de Voorde et Luc de Lobel (deux chefs cab' adjoints) s'en vont l'un à Vienne, l'autre à Marseille. Trois autres diplomates ne sont pas en reste : Christophe Payot devient chef de poste à Doha, Patrick Herman à Jakarta et Roxane de Bilderling à Nairobi. Au cabinet de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open VLD), Hubert Cooreman a, lui, décroché l'ambassade à Pretoria.

Ce jeu de chaises musicales fait bondir le sénateur NVA Karl Vanlouwe, qui veut en finir avec ces "nominations partisanes peu transparentes", nous explique-t-il. Il rappelle sa proposition de loi (rejetée en 2013) : soumettre toute affectation d'ambassadeur à l'avis préalable de la Chambre. Contacté par Le Vif L'Express, un diplomate rétorque que "si l'objectif est de dépolitiser, un passage par le Parlement risque d'avoir l'effet contraire". Et s'avérerait au final inutile vu que l'avis rendu ne serait pas contraignant.

Nos partenaires