Reynders ne tient plus ses troupes : rififi au MR sur la désignation des sénateurs

07/07/10 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Source: Le Vif

Prévue de longue date pour procéder à la désignation des sénateurs de communauté, la réunion de ce mercredi du groupe MR du Parlement de la Communauté française risque d'être agitée. L'annonce dès mardi par la présidente du groupe, Françoise Bertieaux de la désignation de Jacques Brotchi, Richard Miller et Christine Defraigne a provoqué un malaise et une polémique qui ne seront pas faciles à surmonter.

Reynders ne tient plus ses troupes : rififi au MR sur la désignation des sénateurs

© Belga

Le bureau du MR s'est penché une première fois sur la désignation des sénateurs de communauté lundi. Il n'y a pas eu d'accord entre les diverses composantes et tendances. Une nouvelle réunion a eu lieu mardi et là aussi il n'y a pas eu d'accord.

Le parti a alors fait savoir que les cinq candidats aux trois postes de sénateurs de communauté et les six candidats au seul poste de sénateur coopté MR étaient invités à déposer et défendre leur candidature devant le groupe de la Communauté française pour les uns et devant le groupe du sénat pour les autres. Il avait aussi été convenu que Françoise Bertieaux et le vice-président du parti et chef de groupe au parlement wallon, Willy Borsus, tenteraient de dégager un accord et ferait une proposition consensuelle au groupe mercredi.

Les cinq candidats pour les trois postes de sénateurs de communauté sont les trois sortants Christine Defraigne, Alain Destexhe et Caroline Persoons (FDF) auxquels s'ajoutent Richard Miller et Jacques Brotchi. Il y a, par ailleurs, six candidats pour le seul poste de sénateur coopté: Marie-Hélène Crombé, Alain Courtois, Xavier Baeselen, Berni Collas, Jean-Pierre Malmendier et François van Hoobrouck.

Brûlant une étape, Mme Bertieaux a annoncé dès mardi après-midi que le groupe avait décidé de présenter Christine Defraigne, Richard Miller et Jacques Brotchi comme sénateurs de Communauté.

Etonnement de Didier Reynders

Le président du MR Didier Reynders et son entourage manifestaient un certain étonnement après cette communication et un des candidats non retenu, Alain Destexhe, faisait connaître dans la soirée son mécontentement devant la procédure.

Mercredi matin, à la présidence du groupe MR du parlement de la Communauté française (PCF), on se disait étonné par la polémique. On ajoutait que la présidente du groupe avait téléphoné à tous les membres du groupe pour recueillir leurs avis sur la désignation des trois candidats proposés. Seuls les 5 députés candidats n'ont pas été consultés, leur choix étant censé connu.

Le FDF ne restera pas sans réaction Le président du FDF Olivier Maingain rappelait pour sa part que les accords liant le FDF au MR prévoyaient clairement, depuis la fondation de la Fédération PRL-FDF, qu'il y aurait toujours un sénateur FDF. M. Maingain parle d'un "putsch du club renaissance" et ajoute que ce qui s'est passé ne restera pas sans réaction de la part du FDF.

Dans les rangs libéraux et FDF plusieurs interlocuteurs faisaient remarquer mercredi que "ceux qui demandent tout le temps le respect de la démocratie interne et les réunions des instances ont une drôle de conception de l'application de ces principes lorsqu'ils doivent les mettre en oeuvre".

Une des revendications du groupe des rebelles, dit aussi Renaissance, à l'automne dernier, visait en effet une plus grande démocratie interne et une réunion régulière des instances du parti.

"On a fait fonctionner les instances. Il n'y a pas eu d'accord au bureau et on a donc renvoyé au groupe", notaient certains dans les rangs MR.

Il semble que l'acte de candidature circulait déjà depuis la semaine dernière et avait déjà été signé par quelques membres du groupe avant même la réunion du bureau de lundi. "Ils ont voulu passer en force", notait un poids lourd du parti, parlant d'un "numéro d'hypocrisie".

Quant au rôle de la présidente de groupe Françoise Bertieaux, certains soulignent que sa position au sein des libéraux bruxellois est fragile et contestée. "Elle croit peut-être qu'en barrant la route à un sénateur FDF elle va renforcer sa position vis-à-vis des libéraux bruxellois", ironisait un observateur.

Alors que le groupe commençait sa réunion, en séance plénière, le président de séance a annoncé que le MR avait déposé sa liste des sénateurs de Communauté reprenant les trois annoncés mardi.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires