Reynders dépose des fleurs sur le lieu de l'assassinat de Boris Nemtsov

09/04/15 à 17:21 - Mise à jour à 17:21

Source: Belga

Le ministre belge des Affaires étrangère, Didier Reynders, a déposé jeudi des roses sur le pont moscovite ou l'opposant russe Boris Nemtsov a été assassiné en février dernier. De nombreuses cartes, fleurs et photos occupent toujours une grande partie de la surface de ce pont situé à proximité du Kremlin.

Reynders dépose des fleurs sur le lieu de l'assassinat de Boris Nemtsov

© Belga

De nombreux citoyens russes continuent à déposer des fleurs à la mémoire de l'ancien vice-Premier ministre et opposant de Vladimir Poutine, bien que le pont ait déjà été vidé à deux reprises de ces hommages rendus par la population. Mardi, soit 40 jours après l'assassinat, des centaines de citoyens se sont encore réunis pour saluer la mémoire de M. Nemtsov. Didier Reynders a estimé, jeudi, qu'il était important de prendre un moment pour se rendre au 'pont Nemtsov', notamment afin d'insister sur la nécessité d'une enquête transparente et indépendante. "Avec seulement une déclaration au parlement belge, la portée n'est pas la même", a souligné le ministre, qui a également abordé ce point lors de sa rencontre avec son homologue Sergueï Lavrov. "Il est très important de soulever les questions sensibles dans les conversations en face à face." Cinq hommes ont été arrêtés par les autorités russes la semaine suivant l'assassinat de M. Nemtsov. Le principal suspect, un ancien policier nommé Zaour Dadaïev, a d'abord plaidé coupable avant de se rétracter en affirmant que ses aveux lui avaient été extorqués sous la torture. Les quatre autres suspects ont pour leur part plaidé non-coupable. Le président Vladimir Poutine avait immédiatement qualifié l'assassinat de Boris Nemtsov de "provocation", promettant que tout serait fait pour que les commanditaires et les exécutants soient retrouvés et punis. Quasiment aucune information n'a pourtant filtré depuis sur les progrès de l'enquête pour retrouver le commanditaire du meurtre.

En marge de la visite de Reynders à Moscou, Fluxys rencontre le patron de Novatek

La visite de Didier Reynders en tant que président temporaire du comité des ministres du Conseil de l'Europe a permis d'organiser, en marge, une rencontre entre les dirigeants de Fluxys et le patron du producteur de gaz naturel Novatek, Leonid Mikhelson. Fluxys est toujours à la recherche de nouveaux projets, notamment en vue de développer le port de Zeebrugge comme plaque tournante pour le gaz naturel liquéfié. "Je ne nie pas que des visites comme celles-ci aident à entretenir les contacts bilatéraux avec la Russie, malgré les relations tendues, comme le font d'autres pays européens", a commenté Didier Reynders. "Sur le plan de l'énergie, tous les grands acteurs européens sont là, comme Total ou Shell. La Belgique ne peut pas rester à la traîne." Il en va autrement en ce qui concerne l'embargo russe sur les fruits et légumes européens, estime le ministre belge. Les négociations à ce sujet doivent se tenir uniquement au niveau européen, pour éviter notamment que l'Europe se laisse complètement diviser par les Russes. "Nous subissons en effet l'embargo russe, mais au final il semble que nous exportions plus de fruits vers de nouveaux marchés, comme la Biélorussie", a encore commenté Didier Reynders.

En savoir plus sur:

Nos partenaires