Reynders à la chasse aux espions

10/10/12 à 09:08 - Mise à jour à 09:08

Source: Le Vif

Le ministre des Affaires étrangères détaille mercredi, dans La Dernière Heure, son projet visant à renforcer le screening des diplomates belges et la surveillance informatique de ses services.

Reynders à la chasse aux espions

© Image Globe

M. Reynders avait annoncé son intention d'améliorer le contrôle des diplomates après les révélations parues la semaine dernière sur un diplomate belge qui aurait transmis des informations de type consulaire aux services secrets russes. L'homme est suspecté d'espionnage, corruption passive et violation du secret professionnel.
Dans son projet, le ministre prévoit notamment de "renforcer la protection de nos systèmes informatiques", en collaboration avec la Défense. Cette volonté n'est pas neuve mais Didier Reynders entend lui donner un coup d'accélérateur. Une cellule a été mise en place auprès de la chancellerie du Premier ministre afin de voir, entre autres, "si le risque se porte uniquement sur les Affaires étrangères ou également sur d'autres départements, comme celui des Finances."

Didier Reynders entend ensuite "renforcer l'Agence nationale de sécurité (ANS) en lui donnant les moyens d'améliorer le screening" des personnes à qui elle accorde des accréditations pour la consultation de documents secrets. "Je voudrais faire de l'ANS un service à gestion séparée de l'Etat, donc autonome", explique-t-il. Enfin, le ministre souhaite que l'échange d'informations à propos des états de service des diplomates et agents consulaires belges soit renforcé entre la Sûreté de l'Etat et son département.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires