Revoir la trajectoire budgétaire serait un "très mauvais signal"

04/02/13 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

Il faut "maintenir la trajectoire budgétaire" qui impose la "rigueur" aux finances publiques, face à la crise, estime le MR, alors que les socialistes et le cdH demandent à pouvoir réexaminer le rythme d'assainissement afin de ne pas gripper la machine économique.

Revoir la trajectoire budgétaire serait un "très mauvais signal"

© Image Globe

Maintenir cette trajectoire tout en soutenant l'économie est "tout à fait faisable", rétorque le Mouvement réformateur qui était réuni lundi en Bureau élargi. "Le Premier ministre Elio Di Rupo a signé le programme de stabilité, s'en écarter serait un très mauvais signal", estime-t-on à la Toison d'Or.

Le député MR Olivier Destrebecq a indiqué dans un communiqué que "les finances publiques ont besoin d'un assainissement total et définitif".

Au PS, la vice-première ministre Laurette Onkelinx et le président Paul Magnette ont suggéré ces derniers mois d'examiner le rythme d'assainissement, de manière à ne pas corseter l'économie, une position que dit également comprendre le sp.a. La vice-première ministre cdH Joëlle Milquet s'est exprimée dans le même sens. Et récemment, le Premier ministre Elio Di Rupo avait indiqué que le Sommet européen de juin devrait être l'occasion d'un changement de politique s'il devait apparaître que la rigueur freinait l'économie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires