Réuni à Sao Paulo, le Mercosur devrait sanctionner le Venezuela

04/08/17 à 22:45 - Mise à jour à 22:46

Source: Belga

(Belga) Les ministres des Affaires étrangères des pays du Mercosur se réunissent samedi à Sao Paulo, au Brésil, pour aborder la crise politique au Venezuela, pays dont ils envisagent la suspension "pour rupture de l'ordre démocratique".

Le Venezuela est déjà mis à l'écart du marché commun sud-américain depuis décembre, pour des raisons commerciales, mais l'invocation de la clause démocratique aurait une plus grande répercussion politique. Ce serait la deuxième fois que le regroupement fondé par le Brésil, l'Argentine, l'Uruguay et le Paraguay invoque cette clause intitulée "protocole d'Ushuaïa". Elle avait déjà été utilisée en 2012 pour sanctionner le Paraguay après la destitution du président Fernando Lugo. La réunion entre les ministres doit commencer à 11h00 locales (14h00 GMT) et une source diplomatique brésilienne a confirmé à l'AFP que les quatre pays devaient tomber d'accord pour suspendre le Venezuela "pour rupture de l'ordre démocratique". Dans la pratique, cette suspension n'impliquerait pas une exclusion du Mercosur, mais aurait un impact largement supérieur aux autres sanctions prises auparavant. "Il s'agirait d'un coup très dur pour la stature internationale du gouvernement de Nicolas Maduro. Le Venezuela risque de devenir un paria en Amérique Latine", a expliqué à l'AFP Mauricio Santoro, professeur de relations internationales à l'Université d'État de Rio de Janeiro (UERJ). Le Venezuela est plongé dans une grave crise politique, avec des manifestations quasi quotidiennes contre le président Maduro qui ont fait 120 morts en quatre mois. (Belga)

Nos partenaires