Retards à la SNCB: "Ce sont surtout des causes imputables à des tiers"

10/08/18 à 18:32 - Mise à jour à 18:32

Source: Belga

La SNCB, via son porte-parole Dimitri Temmerman, a tenu à réagir vendredi à l'article paru en matinée dans les pages du journal L'Avenir, au sujet de la ponctualité de ses trains pour l'année 2018 en cours. Tout en refusant de donner des détails sur le document dans lequel la rédaction affirme avoir lu que l'opérateur du rail se donnait pour "ambition d'atteindre une ponctualité finale située autour de 88,0%", soit moins que son objectif initial de 89%, la SNCB évoque une information "totalement incorrecte".

Retards à la SNCB: "Ce sont surtout des causes imputables à des tiers"

© Belgaimage

Les objectifs de ponctualité des trains de voyageurs pour l'année n'ont pas été revus à la baisse, se défend la SNCB, tout en admettant que le chiffre de 89% de trains à l'heure "semble difficilement réalisable" cette année au vu des moyennes des premiers mois. Ce sont surtout les "causes imputables à des tiers" qui ont entrainé une ponctualité quelque peu décevante durant les premiers mois de 2018, souligne encore la SNCB: une météo difficile, les actes de vandalisme, etc.

"Cette catégorie représentait 41,3% des minutes de retard durant le premier semestre (par rapport à 37,8 % à la même période l'année dernière)", ajoute le porte-parole. Ce dernier souligne que la ponctualité reste un objectif majeur pour l'opérateur du rail, certainement dans le cadre de la renégociation actuelle du contrat de gestion.

En savoir plus sur:

Nos partenaires