"Respect pour Anvers", fil rouge de la nouvelle majorité

10/12/12 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Le Vif

La nouvelle majorité à Anvers a présenté lundi l'accord auquel elle a abouti après plusieurs semaines de négociation autour du "formateur" Bart De Wever (N-VA). "Respect pour A(nvers)" constitue le fil de rouge du document riche de 450 résolutions.

"Respect pour Anvers", fil rouge de la nouvelle majorité

© Image Globe

La présentation a eu lieu au "Museum aan de stroom" (MAS) le long de l'Escaut. Entouré de Marc Van Peel (CD&V), Annemie Turtelboom (Open Vld) et Liesbeth Homans (N-VA), M. De Wever, futur bourgmestre, a expliqué les grandes lignes de l'accord qui porte autant sur une meilleure accessibilité de la ville en voiture que sur la lutte contre la pauvreté par des politiques d'activation.

Selon le président de la N-VA, la nouvelle coalition entame une "véritable aventure" vu le "paysage politique totalement modifié" à Anvers. Le 14 octobre, la N-VA a en effet battu le sp.a, au pouvoir depuis la Libération dans la métropole.

M. De Wever a adressé de longs remerciements aux collaborateurs des différents partis ainsi qu'aux services de la Ville et aux entreprises qui l'ont assisté dans sa tâche. "Grâce à eux, je ne suis plus formateur et c'est un vrai soulagement", a-t-il ajouté.

Le futur bourgmestre est apparu devant la presse en portant à sa boutonnière une épinglette rouge décorée d'un 'A' rayonnant, fruit d'une initiative de son prédécesseur, Patrick Janssens (sp.a). Le port de ce genre d'insigne ne correspond guère à son style, a-t-il reconnu, "mais je vais toute de même en faire une habitude". De la sorte, le futur bourgmestre souhaite montrer qu'il ne veut pas effacer les points positifs de la gestion passée.

Chacun des négociateurs a dit sa satisfaction devant l'accord conclu, insistant sur l'un ou l'autre point. Mme Homans a ainsi évoqué "l'ambition de combattre le chômage vertigineux à Anvers".

Le CD&V a rompu son alliance avec le sp.a et a permis de la sorte à la N-VA de constituer une coalition. Selon M. Van Peel, "les caricatures et les images négatives" qui ont circulé sur les nationalistes flamands se sont rapidement évanouies au fil des discussions.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires