RER: "Il faut mettre à quatre voies là où il y a beaucoup de gares"

09/02/16 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Source: Belga

(Belga) Le PDG de la SNCB, Jo Cornu, est pour une mise à quatre voies "là où il y a beaucoup de gares", dans le dossier du RER, afin d'éviter que des trains s'arrêtant souvent bloquent des trains IC, a-t-il indiqué mardi sur Bel RTL. L'important, pour lui, reste le service à la clientèle, avec notamment la construction de parkings pour permettre aux usagers de venir plus facilement dans les gares.

RER: "Il faut mettre à quatre voies là où il y a beaucoup de gares"

RER: "Il faut mettre à quatre voies là où il y a beaucoup de gares" © BELGA

"Je suis pour une mise à quatre voies, mais je ne veux pas faire comme dans le passé et promettre aux gens que leurs enfants et petits-enfants auront un service performant", a-t-il commenté. "Je veux rendre le service des trains plus attractif pour les clients." Cette attractivité renforcée pourrait par exemple se faire en construisant des parkings où les usagers pourraient se garer facilement, ou en augmentant la capacité de la jonction Nord-Midi par la technologie de la conduite automatique. Interrogé sur le manque de moyens dont souffre le RER, le patron de la SNCB a reconnu que le fonds RER, initialement géré par la SNCB Holding, était passé sous le giron de la SNCB. "Mais l'argent est dépensé par Infrabel", a-t-il souligné. Le manque de moyens "n'est pas une découverte d'un matin", a-t-il rappelé, soulignant qu'Infrabel avait déjà signalé le problème en 2014. Le patron de la SNCB a par ailleurs indiqué que la SNCB avait réussi à stabiliser sa dette en 2014. "Nous sommes sur une pente glissante parce que nous sommes confrontés à une diminution de la dotation chaque année", a-t-il mis en garde. (Belga)

Nos partenaires