RER : DéFI réclame un calendrier, sans nouvelle compensation à la Flandre

05/02/16 à 08:40 - Mise à jour à 08:40

Source: Belga

(Belga) Le parti DéFI est allé à la rencontre des navetteurs vendredi matin en Brabant wallon pour plaider sa position en faveur du RER vers Bruxelles: une finalisation pour 2025 au plus tard, sans compensation nouvelle pour la Flandre.

RER : DéFI réclame un calendrier, sans nouvelle compensation à la Flandre

RER : DéFI réclame un calendrier, sans nouvelle compensation à la Flandre © BELGA

Le président de DéFI (ex-FDF), Olivier Maingain, était à la gare de Nivelles vendredi dès 7h en compagnie de Luc D'Hondt, le président de DéFI Brabant wallon. Une action était menée paralèllement à la gare d'Ottignies par d'autres membres du parti, qui cherche à renforcer sa présence en Wallonie. Sur le thème "DéFI ne vous laisse pas à quai", le parti démocrate fédéraliste indépendant exige que les chantiers RER sur les lignes de Nivelles (124) et Namur (161), fassent l'objet d'un engagement officiel du gouvernement fédéral pour finaliser le RER côté wallon avant 2025, comme promis précédemment. Pour Luc D'Hondt, l'enjeu dépasse largement le Brabant wallon: les "noeuds" ferroviaires qui ne se dénouent pas de Bruxelles vers Ottignies ou vers Nivelles "handicapent toute la Wallonie", ces gares étant situées respectivement sur les lignes vers Luxembourg et vers Charleroi. Olivier Maingain dit n'avoir entendu de la part de la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant aucun nouvel engagement sur un calendrier ni sur une méthodologie pour concrétiser le dossier, et craint une "promesse en carton". Mme Galant a annoncé jeudi le dépôt prochain au gouvernement d'un dossier "précisant un calendrier réaliste" afin de procéder à la mise à quatre voies de l'ensemble du réseau, suivant l'objectif prévu initialement. M. Maingain refuse en outre d'éventuelles nouvelles compensations en faveur de la Flandre si le dossier était remis sur les rails: "Il n'y a pas lieu de payer à nouveau: le RER était un tout, et l'équilibre, c'était ces deux lignes vers la Wallonie." (Belga)

Nos partenaires