Reprise du référendum dans le quartier musulman de Bangui après les violences de dimanche

14/12/15 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Belga

(Belga) Les opérations de vote pour le référendum constitutionnel en Centrafrique ont exceptionnellement repris lundi dans le quartier musulman du PK5 à Bangui, où le scrutin a été perturbé dimanche par des tirs à l'arme lourde qui ont fait cinq morts, a constaté une journaliste de l'AFP.

Reprise du référendum dans le quartier musulman de Bangui après les violences de dimanche

Reprise du référendum dans le quartier musulman de Bangui après les violences de dimanche © BELGA

Un imposant dispositif militaire des forces internationales (Casques bleus et soldats français de Sangaris) était en place autour du quartier, notamment aux abords du bureau de vote de l'école Baya Dombia visé dimanche par des tirs de mitrailleuse et de lance-roquette. Ces tirs ont fait cinq morts et une vingtaine de blessés, dont plusieurs dans un état très grave, selon un nouveau bilan établi lundi matin par la Croix-Rouge centrafricaine. Aucune violence n'a été signalée lundi en début de matinée dans la capitale centrafricaine, où le vote devait initialement se terminer dimanche. Aucun résultat du scrutin n'était disponible lundi matin. Le référendum vise l'adoption d'une nouvelle constitution et constitue également un test avant les élections présidentielle et législatives prévues le 27 décembre, sous pression de la communauté internationale. La participation au scrutin a divisé l'ex-rébellion musulmane Séléka et les rangs des milices chrétiennes anti-balaka, où des factions opposées au processus électoral ont tenté de dissuader la population de participer au vote. (Belga)

Nos partenaires