Thierry Fiorilli
Thierry Fiorilli
Rédacteur en chef du Vif/L'Express
Opinion

18/05/12 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Repli général

L'air est frais et les routes, peu sûres ? Rentrons chez nous ! Et fermons la porte à double tour (pour les rôdeurs).

Geert Bourgeois, ministre flamand de l'Intégration, dans son kit de migration à destination des Marocains : "Les Flamands ne vivent pas dans la rue. Ils vivent principalement dans leur maison. Les Flamands aiment le calme. Après 10 heures du soir, on ne peut plus faire de bruit. Les gens ne se rendent pas visite sans prévenir. Ils prennent généralement d'abord rendez-vous. Ils sont attachés à leur intimité." Bref, en gros : "Ces choses qu'il est bon que vous sachiez, vous, non-Flamands, avant d'envisager de venir chez nous."

François Hollande, président français, après son élection : "Nous ne sommes pas n'importe quel pays de la planète, n'importe quelle nation du monde. Nous sommes la France ! Et il me reviendra de porter les aspirations qui ont toujours été celles du peuple de France : la paix, la liberté, le respect, la capacité de donner au peuple le droit aussi de s'émanciper de dictatures ou d'échapper aux règles illégitimes de la corruption." Façon de dire : "Nous, on est comme ça. Plutôt mieux que vous, non-Français. Avec des valeurs que vous n'avez pas."

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, le 11 mai : "Si un pays ne respecte pas les règles, mieux vaut qu'il parte. C'est comme dans un club." Une pierre dans le jardin, tout pelé, des Grecs. Entre les lignes, ça veut dire : "Nous, les autres Européens, on fonctionne comme ça. Si vous ne voulez plus de nos mesures, la porte est là, merci."

Bart De Wever, patron du premier parti de Belgique, début du mois : "Les médias sont conspués mais personne n'ose le dire à voix haute. Tous en ont peur. Moi, j'en ai assez de me taire." Donc : "Nous, braves gens, ne vous aimons pas, vous les journalistes, et nous vous le disons, par ma voix."

Didier Reynders (Molenbeek = tellement différent de nous, en tellement moins bien, que c'est l'étranger) et Philippe Moureaux (la RTBF fait des reportages qui nous conviennent si peu que c'est de la propagande nazie) ne disent pas autre chose : c'est de nouveau chacun chez soi, on n'entre plus sans mot de passe et qui n'est pas d'accord peut aller au diable. Autant de geignements de petits rois, agrippés à ce qu'ils pensent être un trône.

On mérite définitivement mieux que ça.

Nos partenaires