Répartition demandeurs d'asile: inquiets, les CPAS du royaume demandent à voir Francken

28/04/16 à 09:07 - Mise à jour à 09:07

Source: Belga

(Belga) Les trois fédérations de CPAS des unions des villes et des communes wallonne, flamande et bruxelloise ont écrit un courrier commun au secrétaire d'Etat à l'Asile Theo Francken afin de solliciter une rencontre permettant d'apaiser leurs inquiétudes au sujet du plan de répartition des demandeurs d'asile, pas encore mis en oeuvre mais dont il se dit qu'il pourrait être remanié. Or, afin d'éviter des sanctions, les CPAS ont beaucoup investi dans ce plan et leurs finances plongent alors que les demandeurs d'asile n'arrivent pas.

Répartition demandeurs d'asile: inquiets, les CPAS du royaume demandent à voir Francken

Répartition demandeurs d'asile: inquiets, les CPAS du royaume demandent à voir Francken © BELGA

Des contrats de bail ont été signés, du personnel a été engagé et du mobilier acheté mais les nouvelles initiatives locales d'accueil (ILA) restent inoccupées, en l'absence de réalisation effective du plan de répartition. Les investissements sont dès lors non couverts par les subventions. Le gouvernement a approuvé la semaine dernière en deuxième lecture l'arrêté royal sur le plan de répartition (dont le volet bonus/malus a commencé à courir depuis novembre dernier). Celui-ci doit encore être signé par le roi et publié au Moniteur. Mais entre-temps, le nombre de demandeurs d'asile arrivés sur le territoire belge a décru et les CPAS disent entendre du terrain que l'on procéderait à une réorientation voire à une suppression du plan de répartition. Ils demandent un "message politique clair et uniforme" de la part du gouvernement fédéral. (Belga)

Nos partenaires