Répartition de l'effort climatique - Bart Tommelein met la Flandre en garde contre le prix qu'elle devrait payer à la Wallonie

12/10/16 à 18:13 - Mise à jour à 18:19

Source: Belga

(Belga) Le ministre flamand de l'Énergie, Bart Tommelein, a mis mercredi le parlement flamand en garde contre les montants que la Flandre devrait débourser à la Wallonie si, n'ayant pas atteint ses objectifs climatiques, le nord du pays devait racheter des surplus au sud du pays.

Répartition de l'effort climatique - Bart Tommelein met la Flandre en garde contre le prix qu'elle devrait payer à la Wallonie

Répartition de l'effort climatique - Bart Tommelein met la Flandre en garde contre le prix qu'elle devrait payer à la Wallonie © BELGA

"Espérons que nous n'aurons pas besoin de cet accord, et pour ce faire nous devons, en Flandre, atteindre nos objectifs", a lancé M. Tommelein (Open Vld) à la tribune de l'assemblée, au lendemain d'un accord intrabelge qui a établi les prix auxquels la Flandre devrait racheter d'éventuels surplus à la Wallonie si elle n'atteint pas ses objectifs de production d'énergie renouvelable ou de réduction d'émissions de gaz à effet de serre. Si ces objectifs ne sont pas atteints, "nous devrons débourser de sérieux montants". "Chaque Flamand doit savoir que ça nous coûtera un argent indicible", a prévenu Bart Tommelein. Sa collègue de l'Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), a répété ses faveurs pour une clé de répartition fixe entre Fédéral et Régions. "Cela n'a que trop duré. Comment pourrions-nous éviter cette discussion à l'avenir ? Par une clé de répartition fixe, convenue à l'avance, même avant de connaître les objectifs que nous fixe l'Europe. Ça me semble être la manière la plus élégante d'agir". Par ailleurs, M. Tommelein a vertement critiqué la ministre fédérale du Climat Marie-Christine Marghem (MR), qui avait plaidé pour une refédéralisation de la politique climatique, vu les difficultés des différentes entités de Belgique à s'entendre. "Qu'elle balaie devant sa porte, et nous balaierons devant la nôtre. Qu'elle vide d'abord son assiette avant de regarder dans celle des autres", a-t-il lancé. "Je ne suis absolument pas d'accord avec Marghem quand elle dit que les Régions n'avancent pas assez vite. Et une refédéralisation ne signifierait pas une avancée, nous savons très bien quelles sont nos compétences, c'est l'énergie renouvelable". (Belga)

Nos partenaires