Répartition de l'effort budgétaire : le ton se veut plus modéré avant une nouvelle réunion

29/04/15 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Belga

Le ton se voulait plus modéré mercredi matin avant une nouvelle réunion du comité de concertation à Bruxelles, à la veille de la confirmation par la Belgique du respect de la trajectoire budgétaire européenne censée voir le pays retrouver l'équilibre en 2018.

Répartition de l'effort budgétaire : le ton se veut plus modéré avant une nouvelle réunion

© Belga

Le gouvernement fédéral doit déposer jeudi auprès de la Commission européenne son programme de stabilité dans un contexte budgétaire particulièrement tendu, alors que l'administration fiscale a réestimé les recettes de l'ensemble des entités sur base de la nouvelle loi de financement.

Le gouvernement wallon continue à contester 144 millions d'euros de moins-values dans le cadre de son ajustement 2015. Mais le ton est plus positif que lors du comité de concertation explosif d'il y a un mois. "Nous sommes heureux que le fédéral veuille bien reprendre une discussion sur les montants contestés", a indiqué le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix, alors que des groupes de travail sont à nouveau réunis depuis mardi.

"Pour autant qu'on arrive à nous expliquer cette baisse de recettes brutale, on fera les ajustements nécessaires", a assuré le ministre-président wallon Paul Magnette. "Il y a d'abord eu un refus du dialogue. On voit aujourd'hui que des groupes de travail se réunissent. Nous espérons un consensus au moins sur les chiffres", a-t-il précisé, évoquant la possibilité d'une médiation, par exemple celle de la Cour des comptes.

Du côté fédéral, certains rappelaient l'existence d'une réserve budgétaire de quelque 400 millions d'euros même si d'autres, prudents, soulignaient qu'elle n'était pas destinée à répondre aux griefs aujourd'hui sur la table.

Nos partenaires