Rentrée sous le thème de la sécurité pour Charles Michel

27/08/16 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

(Belga) Le Premier ministre Charles Michel (MR) place sa rentrée sous le thème de la sécurité et détaille samedi dans Le Soir et les titres Sudpresse les mesures que son gouvernement compte adopter. "On va renforcer nos capacités sur le terrain sécuritaire, ce qui est le garant de notre liberté, de nos manières de vivre", explique-t-il favorisant l'intervention préventive.

Le Premier ministre annonce une adaptation de la législation sur les caméras de surveillance clarifiant juridiquement "les circonstances dans lesquelles on peut utiliser ces caméras de manière préventive, mais aussi dans le cadre des enquêtes." Le libéral envisage également d'étendre le rôle des sociétés de gardiennage, comme appui des services de police. "Je pense qu'on va devoir permettre sans doute dans certains cas à des agents privés de pouvoir ouvrir un sac, par exemple lors d'un festival, pour voir s'il n'y a pas une arme", détaille-t-il. Il prévoit aussi, entre autres, la création d'un nouveau corps de surveillance des bâtiments, car "nos militaires n'ont pas vocation à rester éternellement dans les rues pour surveiller des sites ou des bâtiments". Policiers ou militaires pourront être réorientés vers ce corps spécifique. Interrogé par ailleurs sur le port du burkini, le Premier ministre affirme que légiférer en la matière serait "techniquement et pratiquement difficile", bien que la répression puisse être envisagée dans des cas particuliers. Charles Michel est davantage en faveur de l'intervention au plan local: "Si des signes ostentatoires sont utilisés dans un contexte de provocation et que cela crée des troubles pour l'ordre public, il faut que les bourgmestres puissent intervenir", argumente-t-il. (Belga)

Nos partenaires