Rentrée parlementaire : Flahaut canalise la presse

12/10/10 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Le Vif

La séance plénière de rentrée parlementaire, ce mardi à la Chambre, se déroulera sous haute surveillance. La presse sera sévèrement canalisée pour les séances à venir. Elle ne pourra travailler que dans le péristyle, dans la salle de presse et la tribune de presse.

Rentrée parlementaire : Flahaut canalise la presse

© Belga

Le président de l'assemblée, André Flahaut, a expliqué dans une lettre aux médias que les incidents qui ont émaillé la fin de la législature à la Chambre et "la présence imposante de la presse principalement télévisée" l'ont contraint à prendre ces mesures.

Une réunion de concertation Il a prévu d'organiser mardi prochain une réunion avec son collègue du Sénat, Danny Pieters (N-VA), et les représentants de la presse pour régler la circulation des journalistes dans le Palais de la Nation. Ces restrictions ont suscité une réaction indignée de l'Association des journalistes professionnels.

Les dernières séances de la législature précédente ont donné lieu à une belle pagaille mêlant parlementaires, journalistes, présentateurs, cameramen, preneurs de son, photographes, etc. Pour éviter que ne se reproduisent certaines foires d'empoigne, des mesures limitant la circulation de la presse ont été prises.

Des mesures particulièrement restrictives Ces mesures sont toutefois particulièrement restrictives: tout l'espace entourant l'hémicycle est désormais interdit à la presse.

Certains groupes politiques, essentiellement flamands, ont fait part de leurs réticences à l'égard de cette initiative.

Le dispositif restera en vigueur cette semaine, en attendant la concertation menée par M. Flahaut.

Inacceptable, dit l'AGJPB L'Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique (AGJPB) - qui représente les journalistes francophones et néerlandophones - a jugé inacceptables les restrictions d'accès imposées aux journalistes à la Chambre.

Vingt-quatre heures à peine avant la rentrée parlementaire, les rédacteurs en chef ont reçu un courrier du président de la Chambre André Flahaut qui, de manière unilatérale, impose des mesures qu'il qualifie lui-même de "contraignantes et temporaires" pour assurer la qualité de l'information, note l'AGJPB dans un communiqué.

L'association déplore que ces mesures aient été imposées sans aucune concertation avec les journalistes concernés de l'audiovisuel et de la presse écrite. "On n'a jamais assisté, les années précédentes, à un tel diktat vis-à-vis des journalistes de la rue de la Loi", dit l'association.

Elle demande à André Flahaut "de retirer immédiatement ces mesures et de donner aux journalistes les facilités nécessaires pour exercer leur métier". "Ce n'est qu'en concertation avec toutes les rédactions concernées que de nouvelles mesures d'organisation peuvent être prises au Parlement", conclut l'association.

La mission de médiation qui lui a été confiée par le Roi l'a jusqu'à présent empêché de rencontrer les représentants de la presse pour discuter de la problématique, dit encore M. Flahaut.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires